3. Les données désagrégées

nov 2018
Whereas:
  1. Le CCR a adopté deux résolutions concernant la pauvreté (Racialisation de la pauvreté Rés.: 1 , Nov 2016) et La pauvreté chez les réfugiés parrainés par le gouvernement (Rés.: 2 , Nov 2005);
  2. Les lois et les politiques des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux devraient être fondées sur des preuves solides (y compris, sans toutefois s’y limiter, des données démographiques et des données sur les utilisateurs) représentatives des expériences de tous les résidents du Canada;
  3. Les données de recensement et autres données administratives accessibles au public ne sont pas représentatives de tous les résidents du Canada.
Therefore be it resolved:

que le CCR demande aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de :

  1. Recueillir et mettre à la disposition du public un accès complet aux données désagrégées.
  2. Veiller à ce que les lois et les politiques qui ont un impact sur la pauvreté reposent sur des données désagrégées.

1. Racialisation de la pauvreté

nov 2016
Whereas:
  1. L’écart entre les riches et les pauvres au Canada s’élargit en général et affecte de façon disproportionnée les membres des groupes racisés;
  2. Les inégalités en matière de statut économique, de santé, de résultats d’apprentissage et plus sont profondes et persistantes chez les membres de groupes racisés;
  3. Ce sont des produits du racisme structurel et systémique et de l’exclusion;
Therefore be it resolved:

que le CCR appelle tous les paliers de gouvernement au Canada à:

  1. Œuvrer à l’élargissement de l’accès équitable aux institutions et aux opportunités;
  2. Promouvoir l’équité et la justice économiques;
  3. Chercher des investissements dans l’opportunité et l’avancement;
  4. Œuvrer pour que les efforts en faveur de l’équité raciale et de la justice raciale soient financés adéquatement et dotés de ressources efficaces.

1. Groupes coordonnateurs Genre et Anti-racisme

déc 2009
Whereas:
  1. Depuis leur création, les groupes coordonnateurs sur les questions liées au genre et à la lutte contre le racisme ont contribué de façon importante au développement des politiques et des pratiques du CCR;
  2. La structure des groupes coordonnateurs ne répond plus aux besoins des membres du CCR;
  3. Le CCR a adopté en mai 2009 une politique anti-oppression qui traite de l’oppression fondée sur le genre et le racisme ainsi que de nombreuses autres formes d’oppression;
Therefore be it resolved:

Que :

  1. Les groupes coordonnateurs Genre et Anti-racisme cessent d’exister.
  2. L’Exécutif, en consultation avec les membres actuels des groupes coordonnateurs, les candidats aux groupes coordonnateurs, les co-présidents des groupes de travail et d’autres membres intéressés, développe une proposition de nouvelles structures visant à traiter des questions liées à l’anti-oppression, et que cette proposition soit soumise aux membres lors de l’Assemblée générale du printemps. Entre-temps, l’Exécutif aura la responsabilité d’assurer le traitement des questions liées au genre et à l’anti-racisme.
Working Group:

3. Le racisme et la xénophobie

mai 2007
Whereas:
  1. Le racisme et la xénophobie, visant notamment les immigrants et les réfugiés, se portent bien au Canada;
  2. Ils se manifestent par le biais de la législation, des politiques et la pratique, et ont un impact brutal et durable sur les immigrants et les réfugiés;
Therefore be it resolved:

Que le CCR:

  1. Demande au gouvernement de rendre des rapports périodiques sur ce qu’il fait pour contrer le racisme et la xénophobie, en portant une attention spécifique à l’impact sur les immigrants et les réfugiés;
  2. Demande au gouvernement du Canada de créer un organisme de révision indépendant pour réviser, relativement au racisme et à la xénophobie, les programmes et les politiques qui ont une incidence sur les réfugiés et les immigrants;
  3. Demande aux gouvernements fédéral et provinciaux de mettre en place une formation anti-raciste obligatoire pour tous leurs employés.

6. Conférence mondiale sur le racisme

juin 2000
Whereas:
  1. L'ONU organise en Afrique du Sud une Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance qui y est associée, qui se tiendra en juillet 2001;
  2. Les réfugiés et les demandeurs d'asile sont l'objet de manifestations de xénophobie et d'intolérance spécifiques dont ne sont pas victimes d'autres migrants;
  3. La conférence mondiale offre à long terme la possibilité non seulement d'améliorer le traitement des réfugiés et demandeurs d'asile au Canada, mais également d'améliorer leur traitement dans le monde entier;
  4. Le CCR a une politique anti-raciste;
Therefore be it resolved:

Que le CCR presse le gouvernement du Canada à :

  1. S'assurer que le plan d'action de l'ONU inclut une section qui garantisse la protection des réfugiés et chercheurs d'asile;
  2. Garantir et faciliter la participation des ONG et des réfugiés capables d'analyser et de suggérer des mesures vérifiables pour aborder le problème de la xénophobie et autres formes d'intolérance envers les réfugiés et les demandeurs d'asile;
  3. Développer et promouvoir des mesures vérifiables pour s'attaquer à la xénophobie et autres formes d'intolérance envers les réfugiés et les demandeurs d'asile.
Working Group:

1. Convention relative à la politique contre le racisme

mai 1998
Whereas:
  1. Le Conseil canadien pour les réfugiés reconnaît le caractère systémique du racisme dans la société canadienne. Cause de souffrance et d'humiliation, le racisme entraine des conséquences d'une grande portée. Ancré dans la culture dominante, le racisme s'est immiscé dans ses institutions sociales de façon insidieuse, épousant une forme largement imperceptible;
  2. Les membres du Conseil canadien pour les réfugiés ont adopté une politique contre le racisme, le 24 novembre 96, parce qu'ils considèrent le racisme comme une entrave à l'égalité de tous en matière de droit d'asile, d'immigration, d'éducation, d'emploi, de logement, de santé et de services sociaux, ainsi qu'à la participation de chacun au sein des instances décisionnelles de la société;
  3. Le CCR reconnaît son engagement à promouvoir les principes et les pratiques anti-racistes auprès des organismes membres;
Therefore be it resolved:

Que le CCR demande instamment à tous les groupes membres d'adopter la convention suivante:

En tant que membre du conseil canadien pour les réfugiés, notre organisation:

  1. S'engage à combattre le racisme, et toutes les formes de discrimination qu'il engendre, en identifiant et en éliminant les barrières qui nuisent à la pleine participation des réfugiés et des immigrants dans la société canadienne;
  2. S'engage à promouvoir, dans ses règlements et ses procédures, comme dans ses relations avec ses employés et le public en général, les principes d'égalité et d'équité entre les individus de race, de langue, de croyance et de culture différentes. Notre responsabilité est d'assurer aux communautés que nous desservons, ainsi qu'aux membres de notre organisation, une représentation juste et équitable au sein de notre organisme. Ils doivent s'y sentir reconnus, appréciés et valorisés;
  3. S'engage à élaborer et mettre en oeuvre une politique contre le racisme;
  4. Favorise la création d'un environnement où sont absents racisme, sexisme, discrimination et préjugés et où tous les individus sont traités avec respect et dignité;
  5. Encourage le développement d'une attitude anti-raciste parmi son personnel, ses bénévoles et les membres de son conseil d'administration en multipliant les opportunités de sensibilisation et de formation dans ce domaine;
  6. Définit des critères de sélection qui assurent la représentation et la participation des réfugiés, des immigrants et des membres des minorités visibles lors de la préparation et de la tenue de rencontres et d'événements spéciaux (par exemple les conférences organisées par le Conseil canadien pour les réfugiés);
  7. Admet qu'il est important d'expliquer à la population canadienne pourquoi notre gouvernement a le devoir de protéger les réfugiés et d'accueillir les immigrants. Ce travail de sensibilisation peut prendre plusieurs formes. On envisage entre autres, une campagne d'information active auprès des médias, ou encore, la mise en oeuvre de programmes d'éducation destinés au grand public. Il importe aussi de faciliter l'accès des citoyens canadiens à des informations positives sur les réfugiés et sur les immigrants.
Working Group:

1. Politique contre le racisme

nov 1996
Whereas:
  1. le CCR reconnaît que le racisme est systémique dans la société canadienne, et que les organismes dédiés à la justice sociale doivent créer des structures systémiques afin de promouvoir la lutte contre le racisme;
  2. le racisme renforce la xénophobie et multiplie ainsi les obstacles à la participation auxquels font face beaucoup des réfugiés et des immigrants;
  3. le CCR a la ferme volonté de promouvoir la lutte contre le racisme au sein du CCR et parmi ses organismes membres;
Therefore be it resolved:

Que le CCR:

  1. approuve la politique contre le racisme préparée par le Groupe coordonnateur contre le racisme;
  2. intègre cette politique dans les politiques opérationnelles de l'organisme.
Working Group:

2. Le racisme systémique dans les services, les politiques et les structures qui s'adressent aux réfugiés et aux immigrants

nov 1996
Whereas:
  1. le CCR reconnaît que le racisme est systémique dans la société et les institutions canadiennes et il est d'avis que les organisations vouées à la justice sociale doivent favoriser la mise en place de structures antiracistes;
  2. le gouvernement du Canada, par l'entremise de ses ministères du Multiculturalisme et de la Condition féminine, a établi la Fondation canadienne des relations raciales, en reconnaissance des injustices subies par les Canadiens d'origine japonaise au cours de la Seconde Guerre mondiale (Entente de redressement à l'égard des Canadiens japonais), notamment en raison de la taxe d'entrée qui leur a été imposée; cette fondation a pour mission d'oeuvrer à l'élimination de toutes les formes de racisme et de discrimination raciale au Canada;
Therefore be it resolved:

Que le CCR:

  1. demande au président de la Fondation canadienne des relations raciales de nommer un groupe de travail chargé d'examiner les services, politiques et structures qui s'adressent aux réfugiés et aux immigrants, en vue d'y déceler le racisme systémique;
  2. demande au président de la Fondation canadienne des relations raciales de faire en sorte que ce groupe de travail comprenne des réfugiés, des immigrants, des représentants d'organismes de défense des réfugiés et immigrants, ainsi que des spécialistes du racisme systémique au Canada.