Le racisme systémique dans les services, les politiques et les structures qui s'adressent aux réfugiés et aux immigrants

Version imprimable
Numéro de résolution: 
2
novembre, 1996
Attendu que: 
  1. le CCR reconnaît que le racisme est systémique dans la société et les institutions canadiennes et il est d'avis que les organisations vouées à la justice sociale doivent favoriser la mise en place de structures antiracistes;
  2. le gouvernement du Canada, par l'entremise de ses ministères du Multiculturalisme et de la Condition féminine, a établi la Fondation canadienne des relations raciales, en reconnaissance des injustices subies par les Canadiens d'origine japonaise au cours de la Seconde Guerre mondiale (Entente de redressement à l'égard des Canadiens japonais), notamment en raison de la taxe d'entrée qui leur a été imposée; cette fondation a pour mission d'oeuvrer à l'élimination de toutes les formes de racisme et de discrimination raciale au Canada;
Il est résolu: 

Que le CCR:

  1. demande au président de la Fondation canadienne des relations raciales de nommer un groupe de travail chargé d'examiner les services, politiques et structures qui s'adressent aux réfugiés et aux immigrants, en vue d'y déceler le racisme systémique;
  2. demande au président de la Fondation canadienne des relations raciales de faire en sorte que ce groupe de travail comprenne des réfugiés, des immigrants, des représentants d'organismes de défense des réfugiés et immigrants, ainsi que des spécialistes du racisme systémique au Canada.
Sujet: 
Groupe de travail: 
Immigration et Établissement