Enfants: L’accord « Un, c’est déjà trop »

Version imprimable
Numéro de résolution: 
5
mai, 2002
Attendu que: 
  1. Le gouvernement canadien a l’intention de signer un accord «  Un, c’est déjà trop » avec les É.-U;
  2. Dans la LIRP le gouvernement canadien a confirmé son intention de ne détenir les mineurs qu’en dernier ressort;
  3. Aux É.-U. les autorités d’immigration détiennent chaque année aproximativement 5 000 enfants séparés;
Il est résolu: 

Que le CCR demandera au Ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration d’assurer que les enfants qui demandent le statut de personne protégée au Canada – qu’ils soient séparés ou accompagnés de leurs parents ou de leurs tuteurs légaux – ne soient pas renvoyés aux É.-U.

Note: Un, c’est déjà trop » fut la réponse donné par un haut fonctionnaire du gouvernement canadien alors qu’on lui demandait combien de Juifs le Canada devait accepter, à l’époque de la persécution nazie des Juifs.  Cette formule décrit bien les politiques du gouvernement canadien, qui a fermé ses portes aux réfugiés juifs qui fuyaient l’Holocauste.

Groupe de travail: 
Protection au Canada