Chronique du Conseil canadien pour les réfugiés, vol. 8 no. 7, 4 novembre 2013

Version imprimableEnvoyer par courriel
La Chronique du CCR

Vol. 8 no. 7, 4 novembre 2013

Dans ce numéro :

-----
  1. Des préoccupations concernant le traitement des Sri Lankais cherchant l’asile au Canada

Le CCR et le Conseil canado-syrien ont demandé au gouvernement canadien de prendre des mesures en matière d’immigration pour répondre au conflit en Syrie. Deux millions de Syriens ont été forcés de fuir la Syrie en tant que réfugiés et de nombreux autres sont déplacés à l’intérieur du pays.
 
Les organisations demandent au Canada de :
  • Mettre en place des dispositions souples permettant aux membres de la famille de citoyens canadiens, de résidents permanents et de réfugiés acceptés de venir au Canada, du moins sur une base temporaire.
  • Relever les nombreux obstacles liés au parrainage privé de réfugiés syriens, notamment les longs délais de traitement et l’interdiction de parrainage des réfugiés en Turquie.
  • Offrir plus de places pour les réfugiés pris en charge par le gouvernement dès que le HCR en fait la demande.
  • Imposer un moratoire formel sur les renvois vers la Syrie.
  • Mettre en place des mesures spéciales en matière d’immigration pour les Syriens se retrouvant actuellement au Canada pour leur permettre de prolonger leur séjour, à l’instar des dispositions mises en place pour les Haïtiens suite au séisme (y compris l’accès à un permis de travail, au Programme fédéral de santé intérimaire et à l’école pour les enfants).
  • Permettre aux personnes qui satisfont l’ensemble des critères d’obtention d’un visa temporaire (p. ex., visas pour les étudiants, supervisas pour les parents ou grands-parents) de venir au Canada (c.-à-d., ne pas les refuser par le simple fait que la crise en Syrie met en doute leur éventuel retour en Syrie).
Pour plus de renseignements, voir : http://ccrweb.ca/fr/communique/2013-09-11 et pour de plus amples informations : http://ccrweb.ca/en/syrian-crisis-backgrounder (en anglais)

  1. Des liens entre Lampedusa et le Canada : répondre aux migrants traversant la Méditerranée

Des survivants de la tragédie maritime près de Lampedusa, le 3 octobre. Photo : UNHCR/B.MolinarioQuelque 300 personnes, peut-être plus, sont mortes la semaine dernière, en tentant de traverser la Méditerranée en bateau. La plupart étaient des Érythréens.
 
Pour nous, ici au Canada, cela peut sembler un événement lointain, et le désespoir des passagers, qui risquent leur vie sur une embarcation de fortune, inimaginable.
 
Mais d'autres au Canada ne connaissent cette réalité que trop bien. Ils ont vécu des persécutions qui les ont contraints à fuir leur pays d'origine. Ils sont passés par des camps de réfugiés qui sont à peine plus sûrs que le pays qu'ils ont fui et où l'espoir d'un avenir décent est écrasé chaque jour. Ils ont des sœurs, des cousins, des amis qui aurait bien pu prendre leur chance sur ce bateau, tellement leur situation actuelle en Afrique de l'Est est désespérée.
 
Que faisons-nous au Canada face à cette tragédie? Pas assez, et moins aujourd’hui qu’avant. Lisez en plus ici.
 
Demandez au gouvernement canadien d’ouvrir ses portes aux réfugiés, incluant à la réinstallation d’un plus grand nombre de réfugiés de l’Afrique de l’est.
  1. La justice fondamentale pour les non-citoyens en jeu à la Cour suprême

Le Conseil canadien pour les réfugiés et la Coalition pour la surveillance internationale des libertés civiles (CSILC) se sont  intervenus conjointement  dans la cause Harkat, qui traite de l’utilisation des éléments de preuve non communiqués dans le processus de certificat de sécurité. Il en est question de statuer qu’il est fondamentalement injuste de s’appuyer sur des preuves secrètes pour décider d’expulser un non-citoyen, potentiellement vers un risque de persécution.
 
Le principe d’équité exige que l’on donne à chacun une protection égale de leurs droits fondamentaux. L’utilisation de preuves secrètes dans les processus d’immigration est injuste parce qu’elle mine le droit des non-citoyens à la vie, à la liberté et à la sécurité de la personne. Lorsque ces droits sont en jeu pour les citoyens, comme dans les procédures pénales, nous ne tolérons pas l’utilisation de preuves secrètes. Les non-citoyens méritent une chance égale de connaître les preuves utilisées contre eux, et d’y répondre.
  
Le mémoire du CCR / CSILC est disponible sur le site Internet de la Cour suprême.
 
Pour le communiqué de presse intégral, cliquez ici.
 
Pour la couverture médiatique, cliquez ici.

  1. Joignez-vous à la Semaine d’action Fiers de protéger les refugiés du 10 au 17 novembre

Fiers de protéger les réfugiésLa Semaine d’action Fiers de protéger les réfugiés commence en quelques jours. Impliquez-vous! Partagez pourquoi les réfugiés enrichissent nos vies. Prononcez-vous sur l’importance de protéger les droits des réfugiés au Canada, aujourd’hui et à l’avenir.

Cliquez ici pour des activités suggérées pour la Semaine d’action, ainsi que d’autres matériaux utiles.
 
Vous pouvez pas organiser une activité, mais vous souhaitez vous impliquer? Vous pouvez :
  • Ajoutez votre voix aux médias sociaux en soutien aux réfugiés
  • Discutez avec votre député-e des façons de protéger et d’accueillir les réfugiés près de chez vous. De quoi pouvez-vous être fiers? Quels changements sont nécessaires?
  • Discutez de l’importance d’un accueil chaleureux avec des communautés de foi, des personnes travaillant dans les domaines de la santé et de l’éducation près de chez vous
  • Partagez des matériaux Fiers de protéger les réfugiés pour alimenter des conversations (macarons, autocollants, affiches)
  • Partagez les faits à propos des réfugiés au Canada et autour du monde
  • Déboulonnez les mythes à propos des réfugiés
Vous voulez vous impliquer à la Semaine d’action, mais les dates ne vous conviennent pas? Voici d’autres dates clés pour passer à l’action.
 
À propos de la campagne Fiers de protéger les réfugiés
Des changements récents ont contribué à l'augmentation d’un discours négatif qui fait que les réfugiés ont plus de difficulté à trouver la protection et à se sentir les bienvenus. Changez la conversation et aider à promouvoir une vision positive de ce que nous voulons pour les réfugiés et d’autres migrants vulnérables, et de leurs contributions importantes au sein de nos communautés.
 
Pour plus d’informations et pour vous impliquer : http://ccrweb.ca/fr/fiers-de-proteger-refugies
 
  1. Inscrivez-vous maintenant à la Consultation d’automne du CCR, Kitchener-Waterloo, 28-30 novembre 2013

Chacun a son rôle à jouer : quel est votre rôle?Joignez-nous pour explorer des questions concernant la protection des réfugiés et l’établissement des nouveaux arrivants.
 
Le thème Chacun a son rôle à jouer : quel est votre rôle? prend en compte la nécessité de travailler ensemble à la réalisation d’un avenir à la fois plus solide et plus sain.
 
La Consultation s'attaquera aux problèmes rencontrés actuellement par les réfugiés, les immigrants, les militants et les travailleurs communautaires.
 L'honorable juge Murray SinclairL’honorable juge Murray Sinclair, président de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, inaugurera la conférence. Que représentent les séquelles laissées par les pensionnats autochtones pour les réfugiés et les immigrants? 
 
Des renseignements sur la consultation et le formulaire d’inscription sont disponibles à : ccrweb.ca/fr/reunions  
 
Inscrivez-vous avant le 8 novembre pour profiter des tarifs réduits!

  1. Les travailleurs migrants et la traite des personnes à l’ordre du jour le mercredi 27 novembre

Comptez-vous nous rejoindre pour la Consultation du CCR? Pensez à nous rejoindre pour ces sessions ciblées la veille :
 
Rencontre de stratégie pancanadien sur les enjeux relatifs aux travailleurs et aux travailleuses migrants
 
Intéressez-vous aux questions de justice pour les migrants et à l’amélioration des politiques et pratiques des droits des travailleurs migrants?
 
Joignez-vous à nous à Kitchener-Waterloo le mercredi 27 novembre Rencontre de stratégie pancanadien sur les enjeux relatifs aux travailleurs et aux travailleuses migrants.
 
Pour plus d’informations à propos  de la Rencontre de stratégie pancanadien sur les enjeux relatifs aux travailleurs et aux travailleuses migrants et pour vous inscrire : http://ccrweb.ca/fr/rencontre-travailleurs-migrants-2013

Forum pancanadien sur la traite des personnes
 
Souhaitez-vous connaître plus des efforts s’attaquant aux situations de la traite des personnes au Canada?
 
Participez au Forum pancanadien sur la traite des personnes le mercredi 27 novembre à Kitchener-Waterloo afin de discuter des besoins émergents, des changements de tendances et des priorités politiques avec d’autres personnes œuvrant dans le domaine.
 
Pour plus d’informations à propos du Forum pancanadien sur la traite des personnes
Et pour vous inscrire : http://ccrweb.ca/fr/forum-traite-2013
 
  1. Nouveauté : Trousse de démarrage pour la sensibilisation à la traite des personnes

La protection des personnes ayant subi la traite au CanadaSouhaitez-vous amorcer ou consolider vos activités de sensibilisation à la traite des personnes dans votre communauté, votre organisme ou auprès des collègues de votre secteur.
 
Cette nouvelle trousse est faite pour vous! Elle détaille les ressources, tant canadiennes qu’internationales, qui sont utilisées sur une base quotidienne par des organismes luttant contre la traite partout au Canada. La trousse vise principalement la traite des non-citoyens au Canada; néanmoins, les ressources peuvent également être utilisées pour d’autres situations de traite.
 
La trousse a été développée par le Conseil canadien pour les réfugiés en collaboration avec des groupes de lutte contre la traite de diverses régions au Canada, et grâce à un appui financier de la Fondation canadienne des femmes.
 
Cliquez ici pour accéder à la trousse.

Prochaines rencontres

Consultation d'automne, jeudi 28 novembre au samedi 30 novembre 2013, Kitchener-Waterloo

Consultation du printemps, jeudi 29 mai au samedi 31 mai 2014, Halifax