Réduction des effectifs de Citoyenneté et Immigration Canada

Version imprimable
Numéro de résolution: 
6
novembre, 1996
Attendu que: 
  1. CIC ne cesse de réduire ses services dispensés directement, comme le traitement par la poste (Vegreville et Mississauga), de diminuer son effectif, de raccourcir les heures d'ouverture, d'accroître le recours aux télécentres et aux lignes téléphoniques «1-888» qui acheminent les appels émanant de certaines provinces vers les bureaux du ministère situés dans d'autres provinces;
  2. ces changements entraînent a) une importante réduction de l'accessibilité aux services, aux renseignements et au soutien (lesquels, en fournissant aux gens des précisions sur les formalités, préviennent les lenteurs et les complications dans le traitement de leurs dossiers); b) une qualité moindre et une dépersonnalisation du service; c) une augmentation sensible de la charge de travail des ONG et des associations locales, qui n'ont pas suffisamment de moyens pour répondre à tous les besoins;
Il est résolu: 

Que le CCR:

  1. écrit à la ministre de la Citoyenneté et de l'immigration au sujet de la préoccupation que lui inspire la réduction des effectifs du ministère, car celle-ci entraîne une baisse du service et un alourdissement de la charge (non-payée) des ONG, et demande à la ministre de cesser de réduire le nombre des employés chargés des services directs;
  2. demande à la ministre, dans cette lettre, de sonder les usagers des services de traitement du courrier et de l'utilisation des centres téléphoniques locaux et 1-888;
  3. demande que CIC, de concert avec le CCR, élabore un processus visant à assurer la qualité et la facilité des services de CIC, à l'échelon fédéral et à l'échelon local.
Groupe de travail: 
Immigration et Établissement