Les enfants séparés: les entrevues de la CIC

Version imprimable
Numéro de résolution: 
8
mai, 2002
Attendu que: 
  1. Les enfants séparés se trouvent par définition sans les soins et la protection de leurs parents ou de leurs tuteurs.  Ils font souvent face à de nombreux dangers lors de leur fuite et arrivent au Canada désorientés et éffrayés;
  2. Lors de l’entrevue à l’entrée on demande aux enfants séparés de répondre aux questions souvent longues et détaillées incluant celles liées à leur revendications du statut de réfugié;
  3. Il est peu probable que les enfants séparés connaissent les motifs de la Convention sur les réfugiés de 1951 et les motifs de leur fuite sont souvent multi-factorielles et peuvent comprendre des violations des droits humains propres aux enfants;
  4. Il n’est pas correct d’interroger des enfants âgés de moins de 18 ans sans la présence d’un parent ou d’un tuteur;
Il est résolu: 

Que le CCR demandera à CIC que les examens d’immigration avec les enfants séparés ne soient menées qu’en présence d’un représentant ou d’un tuteur convénablement désigné.

Sujet: 
Groupe de travail: 
Protection au Canada