Les droits humains et le leadership du Canada sont importants autant aujourd’hui qu’il y a 70 ans

Version imprimable
Communiqué
Pour diffusion immédiate
 
Les droits humains et le leadership du Canada sont importants autant aujourd’hui qu’il y a 70 ans

 

Le 10 décembre 2018 - Aujourd’hui, à l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Conseil canadien pour les réfugiés souligne son message à l’effet que toute personne mérite le respect de ses droits fondamentaux et de sa dignité humaine, non pas à cause de sa citoyenneté ou de son statut d’immigration, mais en sa qualité d’être humain.

Pour les réfugiés qui fuient la persécution, l’article 14 de la déclaration est primordial : « Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. » Ce droit fondamental est maintenant inscrit dans le droit international et canadien. En conséquence, toute personne qui demande l’asile à la frontière ou à l’intérieur du Canada doit avoir la possibilité de présenter ses motifs de demander notre protection.

Malgré les promesses de la Déclaration, les réfugiés et les migrants sont toujours confrontés à la violation de leurs droits et à l’exploitation et à la traite de personnes, partout dans le monde. Les migrants font face à la xénophobie et sont ciblés par des politiciens qui sèment la division.

Les Canadiens et Canadiennes peuvent être fiers et fières du leadership dont fait preuve le Canada en rassemblant d’autres pays dans le but d’améliorer le respect des droits de tous les migrants grâce au Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Bien que le pacte ne soit pas juridiquement contraignant, il offre une voie de coopération entre pays qui permettra de réduire les pressions forçant les personnes à quitter leur pays d’origine. Lors de la migration des gens, ce nouveau cadre renforcera le respect des droits individuels et permettra aux communautés d’accueil, y compris au Canada, de tirer davantage parti des contributions des migrants.

En tant que chef de file mondial dans la promotion des droits humains, le Canada doit s’efforcer de faire un meilleur travail d’assurer le respect des droits des réfugiés et des migrants. Cela signifie que le Canada devrait :

- 30 -
 

Contact :

Colleen French, coordinatrice de la communication, (514) 277-7223, poste 1, (514) 602-2098 (cellulaire), media@ccrweb.ca