Le parrainage privé des réfugiés

Notre vision : un programme de réinstallation des réfugiés large, inclusif et efficace

Réinstallation des réfugiés

  • Le gouvernement réinstalle un nombre important de réfugiés au Canada
    • particulièrement les plus vulnérables
    • provenant de toutes les régions du monde
    • sans discrimination
  • Un parrainage privé des réfugiés rapide et simple, et qui respecte les principes de l’additionalité et de la nomination
 
Version imprimableEnvoyer par courriel

Depuis sa mise en œuvre en 1979, le programme canadien de parrainage privé des réfugiés, unique en son genre dans le monde, a permis aux Canadiens d’offrir une protection et un nouveau foyer à plus de 275 000 réfugiés. Mais en dépit de sa réussite historique, ce programme est confronté ces dernières années à des changements et à des défis significatifs.

Qu’est-ce que le parrainage privé?

  • Les réfugiés parrainés par le secteur privé sont des réfugiés qui ont été réinstallés. Autrement dit, ils ont obtenu leur approbation à partir de l’étranger. (En plus de réinstaller les réfugiés, le Canada offre la protection à ceux qui arrivent au pays et dont la demande d’asile est acceptée.)
  • Les répondants du secteur privé sont constitués par des groupes de Canadiens ou par des organismes (souvent des groupes confessionnels).
  • Les répondants du secteur privé assurent un soutien financier ainsi qu’une aide à l’installation pour les réfugiés qu’ils parrainent, au cours de la première année suivant leur arrivée.

Les principes fondamentaux du parrainage privé

La force du Programme canadien de parrainage privé repose sur ses principes fondamentaux :

  • ADDITIONALITÉ : Le nombre de réfugiés parrainés par le secteur privé est cumulé au nombre de réfugiés réinstallés par le gouvernement. Les Canadiens veulent avoir l’assurance que l’État s’acquitte en leur nom de la responsabilité de protéger les réfugiés en les réinstallant et que les réfugiés parrainés par le secteur privé sont ajoutés à ceux pris en charge par le gouvernement.
  • NOMINATION : Les groupes de parrainage peuvent déterminer quels réfugiés ils souhaitent réinstaller. La nomination signifie que les Canadiens peuvent choisir les réfugiés auxquels ils  répondent, selon leurs intérêts particuliers.

 

 

Depuis peu, le parrainage privé se complique, au moins pour les réfugiés autres que syriens, notamment en raison des enjeux suivants :

  • Un traitement très lent, surtout dans certaines régions du monde, dont l’Afrique.
  • De nouvelles règles limitant le nombre de réfugiés et posant des restrictions quant à leurs origines.
  • Plus de paperasserie administrative : les formulaires sont extrêmement compliqués et les groupes de parrainage n’ont plus accès aux représentants locaux du gouvernement pour les guider.
  • De nouvelles règles limitant le nombre de réfugiés et posant des restrictions quant à leurs origines.
  • Plus de paperasserie administrative : les formulaires sont extrêmement compliqués et les groupes de parrainage n’ont plus accès aux représentants locaux du gouvernement pour les guider.

Recommandation

Afin de maintenir un solide programme de parrainage privé au-delà de l’élan actuel en faveur des réfugiés syriens, nous avons besoin de solutions aux restrictions, à la paperasserie et aux retards qui minent le programme.