Chronique du Conseil canadien pour les réfugiés, vol. 8 no. 10, 6 mars 2014

Version imprimable

Vol. 8 no. 10, 6 mars 2014

Dans ce numéro :

-----
  1. Des organismes de défense des droits demandent un mécanisme de surveillance pour les activités de l'ASFC

Le 5 mars, le CCR avec la BC Civil Liberties Association et l’Association canadienne des avocats et avocates en droits des réfugiés (ACAADR) ont appelé le gouvernement fédéral à mettre fin à sa longue inaction concernant la nécessité de créer un mécanisme de plainte et de surveillance indépendant et efficace pour l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), et propose des mesures essentielles pour un futur organisme de surveillance indépendant.
 
Alors que l’ASFC possède des pouvoirs de police étendus, l’agence se différencie des autres forces de police au Canada par l’absence d’organisme de surveillance indépendant contrôlant ses actions et s’assurant de son respect des droits humains des réfugiés, migrants, et Canadiens ayant affaire à cette agence. Les polices municipales et provinciales au Canada, ainsi que la GRC ont différentes formes d’agences de plainte, et d’agences capables de mener des enquêtes indépendantes afin de surveiller leurs actions.
 
Les organisations présentent trois exemples récents de situations qui nécessiteraient urgemment une enquête indépendante :
  • Les officiers de l’ASFC transmettent des informations sur les demandeurs d’asile à des individus dans leur pays d’origine qui peuvent potentiellement mettre à mal la sécurité des demandeurs et de leurs familles.
  • Des preuves montrent que l’ASFC pourrait avoir donné aux autorités de sécurité sri-lankaise une déclaration écrite sous serment d’un homme sri-lankais affirmant avoir été torturé par ces mêmes autorités, ce qui le met possiblement lui et sa famille en danger.
  • Lucia Vega Jiménez est décédée fin décembre 2013, alors que l’ASFC la maintenait en détention : l’information n’a été rendu publique qu’un mois après que la mort ait eu lieu.
Pour plus d’informations, consultez : Sept ans d’inaction : des organisations de défense des droits demandent un mécanisme de plainte et de surveillance de l’ASFC (en anglais)
  1. Des changements à la citoyenneté au Canada auront des conséquences importantes : Loly Rico, présidente du CCR

Loly RicoLa présidente du CCR, Loly Rico, vient d’écrire un éditorial sur les changements concernant la citoyenneté au Canada et leurs importantes conséquences. En raison de l’ampleur de ces changements, nous vous invitons à partager ce texte auprès des médias locaux. Plusieurs versions linguistiques de ce texte sont disponibles : en français, en anglais, en espagnol en tamoul et en plusieurs autres langues.

Si vous ou quelqu’un de votre connaissance êtes dans la capacité de  publier ce texte, veuillez envoyer un courriel à Janet Dench au jdench@ccrweb.ca

Voici un extrait du texte écrit par Loly :

Les règles en matière de citoyenneté ne déterminent pas seulement qui est Canadien – elles en disent long également sur notre identité en tant que pays. C’est pourquoi nous devons tous faire attention au récent projet de loi qui est décrit par le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration Alexander comme étant la première série de réformes d’envergure à la Loi sur la citoyenneté « depuis plus d’une génération. »

Le projet de loi va rendre plus difficile pour les nouveaux arrivants l’acquisition de la citoyenneté. Plus de demandeurs auront à passer et a réussir des tests de langue et de connaissances (l’exigence sera imposée à tous les demandeurs âgés entre 14 et 64 ans, contre seulement ceux entre 18 et 54 ans actuellement). Ils auront également à attendre plus longtemps, la durée nécessaire de résidence au Canada passant de 3 à 4 ans.
  1. Que ferez-vous ce 4 avril pour souligner la Journée des droits des réfugiés?

Que ferez-vous ce 4 avril pour souligner la Journée des droits des réfugiés? Voici quelques idées pour passer à l'action avec votre groupe, ou même en tant qu'individu.
De nouvelles règles gouvernent le système d’asile au Canada qui le rend plus difficile à protéger des réfugiés au Canada. Prenez position pour une société plus forte sur les droits des réfugiés. Signez une pétition en tant que groupe ou individu et apprenez comment vous pouvez contribuer à changer la conversation à propos des réfugiés au Canada.
 
La Journée des droits des réfugiés, visitez certains groupes dans votre communauté qui se battent pour une justice sociale, mais qui sont peu avertis des questions concernant les réfugiés. Pourquoi ne pas impliquer des travailleurs de la santé, des éducateurs, ou des comités de justice sociale en tant que simple participants, promoteurs voir même organisateurs de la Marche avec les réfugiés pour une société plus forte?
  • Engagez-vous et prenez position pour une société plus forte pour les droits des réfugiés
  • Visitez des groupes communautaires dans votre communauté et commencez de bon pied vos plans pour la Marche avec les réfugiés pour une société plus forte en juin 2014
Pour plus d’informations, consultez la page web de la Journée des droits des réfugiés
  1. Joignez-vous à la Marche avec les réfugiés pour une société plus forte au mois de juin

Fiers de protéger les réfugiésComment peut-on changer les regards posés sur les réfugiés et les autres personnes en quête de protection au Canada près de chez nous? Explorons des endroits familiers à travers des récits offrant une nouvelle image des réfugiés.
 
En lien avec la campagne Fiers de protéger les réfugiés, nous vous invitons à organiser un tour guidé dans votre quartier en faisant des arrêts mettant en avant des endroits symboliques et des histoires de réfugiés et d’anciens réfugiés et d’autres personnes en quête de protection (par exemple : des commerces tenus par des (anciens) réfugiés, une clinique soignant les réfugiés, des lieux de culte, des écoles, etc.) dans le cadre de la Marche avec les réfugiés pour une société plus forte.
 
Pour plus d’informations, y compris des conseils pour organiser une marche, consultez la campagne Fiers de Protéger les Réfugiés au http://ccrweb.ca/fr/fiers-de-proteger-refugies ou http://ccrweb.ca/fr/marche-refugies
  1. Portes d’espoir, sentiers d’appartenance: Consultation du printemps, Halifax, 29 au 31 mai 2014

Portes d'espoir, sentiers d'appartenancePour la plupart des personnes qui arrivent au Canada à un endroit comme le Quai 21 à Halifax, cette arrivée représente le début d’un voyage et non la fin. Plusieurs personnes étant en quête de protection au Canada arrivent plein d’espoir et, au bout du chemin, s’établissent et deviennent des membres à part entière de nos communautés.

Joignez-vous à nous à la Consultation du printemps du CCR à Halifax du 29 au 31 mai 2014 afin d’explorer des questions touchant la protection des réfugiés et l’établissement des nouveaux arrivants pour que nous puissions bâtir ensemble des communautés plus accueillantes et plus fortes.

Consultez la page web de la Consultation pour des mises à jour. Les modalités d’inscription seront lancées à la mi-mars.

À propos des Consultations du CCR
Le CCR organise deux consultations par année dans des villes différentes. Ces Consultations abordent les questions relatives à la protection des réfugiés et à l’établissement des immigrants et des réfugiés. Elles rassemblent plus de 300 personnes venant de tout le Canada et d’autres pays. Parmi les participants, se trouvent des réfugiés, des immigrants, des représentants des ONG, des gouvernements et du HCR, des universitaires et des invités internationaux. Tout le monde est bienvenu à participer.
 
La consultation représente une excellente occasion pour :
  • Rencontrer des experts dans ce domaine;
  • Échanger des informations et préparer des résolutions portant sur un large éventail de questions relatives aux réfugiés et aux immigrants;
  • Contribuer aux discussions des groupes de travail du CCR portant sur les politiques et les lois.
  1. 35 réussites qui soutiennent le CCR

SMohamedAfin de marquer notre 35e anniversaire, le CCR invite les gens arrivés au Canada en tant que réfugiés ou immigrants (ou qui ont des parents ayant vécu cette expérience), et qui sont maintenant en mesure de contribuer financièrement, de faire un don spécial afin d’appuyer le travail du CCR.
 
Notre objectif est de trouver 35 donateurs qui feront des dons de 500 $ ou plus.
 
Si vous, ou quelqu’un que vous connaissez, choisissez d’être impliqué dans cette campagne, nous aimerions bien partager votre histoire et vos réflexions. Si vous avez personnellement fait l’expérience de l’immigration, si vous aimeriez donner du sens au chemin que vous avez parcouru, et si vous aimeriez rendre d’autres personnes au Canada fières d’accueillir les réfugiés et les immigrants d’aujourd’hui et de demain, c’est une occasion faite pour vous.
 
Le CCR tient à faire de cet anniversaire une occasion de célébrer les nombreuses façons positives et précieuses dont les nouveaux arrivants contribuent à nos communautés. Si vous aimeriez faire un don au CCR et partager votre histoire, ou si vous connaissez un donateur potentiel, veuillez contacter Simran Chahal, coordonnatrice de collecte de fonds, à schahal@ccrweb.ca ou (514) 277-7223.

Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!

Prochaines rencontres

Consultation du printemps, jeudi 27 mai au samedi 29 mai 2014, Halifax


Rencontres des groupes de travail, 5 et 6 septembre 2014, Montréal
Consultation d'automne 2014, du 27 au 29 novembre 2014, Gatineau
 

New CCR Resources

Document d'informations : Losing your right to remain in Canada: Cessation