De nombreux organismes canadiens demandent aux dirigeants politiques de respecter la dignité des réfugiés et des migrants lors de la campagne électorale fédérale

Version imprimable

Conseil canadien pour les réfugiés
Communiqué

Pour diffusion immédiate
12 septembre 2019

De nombreux organismes canadiens demandent aux dirigeants politiques de respecter la dignité des réfugiés et des migrants lors de la campagne électorale fédérale

De nombreux organismes et dirigeants de la société civile canadienne demandent aux chefs des partis politiques fédéraux de respecter la dignité des réfugiés et des migrants vulnérables lors de la prochaine campagne électorale. Plus de 170 organismes canadiens de divers secteurs ont signé une lettre ouverte.

Envoyée à tous les partis fédéraux en juin, la lettre a été rédigée par le Conseil canadien pour les réfugiés, Amnesty International, l’Association canadienne des avocats et avocates en droit des réfugiés (ACAADR) et le Conseil canadien des Églises, exprimant ainsi l’inquiétude des organismes quant à la manière dont les réfugiés et les migrants au Canada pourraient être caractérisés lors de la campagne électorale fédérale de 2019. La lettre appelle les leaders à participer aux discussions sur les migrations en reconnaissant :

  • notre humanité partagée,
  • que la diversité représente une chance pour le Canada,
  • que les réfugiés renforcent nos collectivités et aident à construire notre économie, et
  • que le Canada a l’obligation légale de respecter et de faire respecter les droits humains des personnes qui fuient la persécution.

Les organismes qui ont signé de partout au Canada (coopératives de crédit, organisations confessionnelles, syndicats, organismes au service des nouveaux arrivants et de nombreux autres organismes) ont exprimé leurs craintes de voir une augmentation du langage anti-réfugiés raciste, xénophobe et toxique lors des débats politiques.

« C’est un phénomène mondial, utiliser des migrants et des réfugiés vulnérables comme munition politique, en particulier pendant les campagnes électorales. Nous sommes perturbés par le fait que nous le voyons aussi au Canada. C’est une approche destructive qui alimente la xénophobie et le racisme et nous ne pouvons pas permettre que cela se produise », a déclaré Claire Roque, présidente du Conseil canadien pour les réfugiés. « Tous nos leaders, nos candidats et nos partis politiques ont un rôle à jouer pour empêcher que cela ne se produise ici, au Canada. »

« Nous sommes heureux de constater l’ampleur et la diversité des organismes du Canada, unies dans leur refus total des politiques de haine et de peur », a déclaré Justin Mohammed, responsable des campagnes, lois et politiques sur les droits de la personne, Amnistie internationale Canada – section anglophone. « Il incombe toujours à nos dirigeants politiques d’entreprendre un dialogue respectueux et responsable sur les migrants et les réfugiés, mais cela sera particulièrement important tout au long de la prochaine campagne électorale fédérale. » 

« Aujourd’hui, des organisations d’un océan à l’autre – représentant des dizaines de milliers de personnes – appellent les candidats et les chefs de partis à s’engager dans un discours civil lors de discussions sur les réfugiés et les migrants pendant les prochaines élections. Les Canadiens s’attendent à ce que les idées et les paroles exprimées reflètent le respect de notre humanité commune », a déclaré Maureen Silcoff, présidente de l’Association canadienne des avocats et avocates en droit des réfugiés.

« Les réfugiés et les migrants quittent des maisons qui ont été détruites, des communautés où ils sont constamment menacés, des économies où ils ne peuvent pas nourrir leur famille ou encore des terres où les catastrophes climatiques ont détruit leurs moyens de subsistance. Le moins que nous puissions faire c’est de parler d’eux et de leur vie avec respect et dignité et d’honorer leur humanité », a déclaré Peter Noteboom, secrétaire général du Conseil canadien des Églises.

« Nous savons que les nouveaux arrivants, y compris les réfugiés, contribuent fortement à l’économie locale et que le tissu de notre société est renforcé par les nouvelles idées et les expériences diverses qu’ils apportent. En tant qu’organisme qui soutient les réfugiés au Canada, Vancity encourage les autres chefs d’entreprise à se joindre à nous pour ce travail et souhaite à tout le monde d’accueillir les réfugiés comme nos nouveaux voisins », a déclaré Catherine Ludgate, directrice principale des investissements dans la communauté de Vancity.

« Le mouvement syndical canadien a une longue et fière histoire d’accueil et d’installation des réfugiés. Avec la montée du racisme et de la xénophobie au Canada et dans le monde, nous demandons aux Canadiennes et aux Canadiens de continuer à ouvrir leurs cœurs et leurs maisons aux plus vulnérables du monde. Nous devons être forts et unis contre la haine et la peur », a déclaré Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada.

« Le Canada est à son meilleur lorsque nous accueillons des personnes de différentes traditions religieuses et culturelles et ceci fait partie de notre fierté collective. Nous devons nous tenir aux côtés des réfugiés et de notre valeur canadienne de générosité avant la politique », a déclaré Sharmarke Dubow, conseiller municipal, Ville de Victoria, en Colombie-Britannique.

[Le texte de la lettre ouverte suit ci-dessous]
*mis à jour le 10 octobre avec le nombre de signataires


- 7 -

Contact:

Milen Minchev, Conseil canadien pour les réfugiés, tél.: (514) 277-7223 poste 1, cellulaire: (514) 602-2098, courriel: media@ccrweb.ca

Lucy Scholey, Amnesty International Canada:  tél.: (613) 744-7667 poste 236, courriel: lscholey@amnesty.ca

 


Lettre ouverte : discours concernant les réfugiés et les migrants
au cours de la campagne électorale

Le 4 juin 2019
À tous les leaders des partis politiques fédéraux

Nous vous écrivons aujourd’hui en raison de nos préoccupations quant à la manière dont les réfugiés et les migrants au Canada pourraient être décrits lors de la prochaine campagne électorale fédérale.

Une discussion sérieuse sur les questions complexes liées aux migrations sera la bienvenue et nous reconnaissons qu’il existe de nombreuses perspectives légitimes.

Nous sommes également conscients que les réfugiés et les migrants deviennent facilement des cibles dans les débats politiques. Dans de nombreux pays autour du monde, en particulier pendant les campagnes électorales, la façon dont on parle des réfugiés et des migrants porte atteinte à leur dignité et à leur humanité, contribue à la xénophobie et au racisme et repose sur des distorsions de la réalité et des informations erronées.

Nous croyons que chaque chef, chaque candidat et candidate et chaque parti politique a un rôle à jouer pour empêcher que cela se produise au Canada. Nous vous demandons donc de participer aux discussions sur les migrations de façon à reconnaitre :

  • notre humanité partagée,
  • que la diversité représente une chance pour le Canada,
  • que les réfugiés renforcent nos collectivités,
  • que les réfugiés aident à construire notre économie,
  • que le Canada a l’obligation légale de respecter et de faire respecter les droits humains des personnes qui fuient la persécution

Nous croyons que la manière dont nous réagissons aux réfugiés et dont nous nous parlons des migrants vulnérables constitue un élément important de notre identité collective.

Nous voulons être un pays qui accueille les réfugiés, qui respecte la dignité et les droits fondamentaux des migrants vulnérables, et qui les traite de façon juste.

Nous savons que les Canadiens sont fiers des valeurs de compassion, d’égalité et de sécurité pour tous et pour toutes portées par leur pays.

Lors de la prochaine campagne électorale fédérale, nous vous demandons de faire preuve de leadership en respectant ces principes et en condamnant les atteintes que d’autres pourraient y porter.

Conseil canadien pour les réfugiés
Amnesty International Canada
Association canadienne des avocats et avocates en droit des réfugiés
Le Conseil canadien des Églises

[Veuillez trouver la liste complète des signataires ici]