Événement: Le travail forcé existe au Canada: les migrants précaires demandent justice et protection

Version imprimable
Avis aux médias
Pour diffusion immédiate
Le 3 juin 2020


Événement public : Le travail forcé existe au Canada: les migrants précaires demandent justice et protection

Les membres des médias sont invités à participer à un événement d’éducation publique pour découvrir à quoi ressemble la traite des personnes au Canada et quelles sont les solutions. Le travail forcé existe au Canada, mais les programmes et politiques gouvernementaux existants ne protègent pas les migrants à statut précaire qui sont les plus susceptibles d’être en situation de la traite à des fins de travail forcé. La crise pandémique actuelle ne fait qu’amplifier leur précarité.

Les intervenant-e-s de première ligne et les défenseurs des droits parleront des réalités sur le terrain et des changements nécessaires pour protéger les personnes migrantes sans statut qui sont exploitées.

Quand : 10 juin, 14 h 00 - 15 h 30 heure de l’Est
Où : en ligne (Gotowebinar)
Pour y participer : Inscrivez-vous

Intervenant-e-s:

  • Shelley Gilbert, Legal Assistance of Windsor, coprésidente, Comité contre la traite des personnes du CCR
  • Sue Wilson, Sisters of St. Joseph of Canada (London)
  • Natalie Drolet, Migrant Workers Centre (Vancouver)
  • Leah Woolner, Mouvement contre le viol et l’inceste (Montréal)
  • Travailleurs /euses migrant-e-s ayant subi la traite : ‘Maria’, Rico Angustia

 
Lisez les rapports d’information du CCR :

Le travail forcé existe au Canada
Les personnes ayant subi la traite: éviter les dommages collatéraux

Lisez la fiche d'information pour les médias :

Le travail forcé existe au Canada: les migrants précaires demandent justice et protection
___
 
Contact:

Janet Dench, media@ccrweb.ca

À propos du CCR:

Le Conseil canadien pour les réfugiés est un organisme pancanadien de regroupement sans but lucratif qui se voue à la défense des droits et à la protection des réfugiés et d’autres migrants vulnérables, au Canada et dans le monde. Depuis 2003, le Conseil canadien pour les réfugiés (CCR) fait preuve de leadership et soutient, à l’échelle pancanadienne, les organismes non gouvernementaux préoccupés par la situation des non-citoyens ayant subi la traite des personnes, incluant les femmes, les filles et les communautés les plus vulnérables au Canada.  Le CCR milite également pour des mesures législatives et des réformes politiques visant la protection des personnes ayant subi la traite.

 
Pour plus de renseignements et de ressources : https://ccrweb.ca/fr/traite