Les réfugiés en attente de réunification familiale font face à des retards intolérables

Version imprimable

Communiqué

Pour diffusion immédiate

Les réfugiés en attente de réunification familiale font face à des retards intolérables

Le 27 mai 2015 - Le Conseil canadien pour les réfugiés (CCR) a publié aujourd’hui des histoires de plusieurs familles de réfugiés qui attendent depuis des années le traitement de leur demande d’immigration par le Canada. Les délais de traitement pour les membres de la famille des réfugiés à l’étranger sont de 31 mois. Les enfants sont nombreux parmi les personnes touchées.

Le CCR demande un système d’Entrée express pour la réunification familiale, afin d’assurer que les enfants soient réunis avec leurs parents dans un délai de six mois ou moins. 

Citoyenneté et Immigration Canada vient de lancer un programme économique Entrée express en vertu duquel immigrants ayant une offre d’emploi valide verront leur demande traitée par CIC en six mois ou moins.

« Nous croyons que les enfants devraient être réunis avec leurs parents au moins aussi rapidement que les immigrants sont amenés au Canada pour pourvoir un poste », a dit Loly Rico, présidente du CCR. « Il est totalement inacceptable que les familles demeurent régulièrement séparées pendant deux ans ou plus. Dans le cas des réfugiés, les membres de la famille sont souvent eux-mêmes à risque dans le pays d’origine, en raison des mêmes persécutions qui ont forcé le réfugié à fuir. Il n’est pas nécessaire qu’il soit ainsi : c’est une question de priorités. »

Parmi les familles présentées:

  • Un mari et des enfants, déjà des cibles politiques, sont pris dans l’escalade actuelle de la violence au Burundi. Alors qu’elle attendait le traitement de son dossier d’immigration, une fille, âgée de 7 ans, a été agressée sexuellement.
  • Un garçon âgé de 9 ans, qui vit avec sa grand-mère malade, est à risque d’être recruté de force dans un gang. Il dit à sa mère : « Je suis triste. Tu me manques. Je veux être avec toi au Canada. Quand est-ce que je peux venir?”
  • Quatre enfants syriens, dont le plus jeune n’a que 11 ans, attendent depuis plus d’un an d’être réunis avec leur mère au Canada. Ils ne comprennent pas les retards et se sentent abandonnés par leur mère.
  • En Équateur, des enfants attendent depuis 3 ans déjà d’être réunis avec leur père au Canada. Entre-temps, ils sont menacés par les personnes qui persécutaient leur père. Une fille est morte dans des circonstances suspectes. Sa sœur écrit « Seigneur, pouvez-vous nous aider à rejoindre notre papa? Quelqu’un peut-il nous aider? Nous voulons seulement être avec notre papa et être toujours à ses côtés. » 

Les délais de traitement sont particulièrement longs en Afrique. En vertu de la Convention relative aux droits de l’enfant, le Canada a l’obligation juridique de traiter les demandes de réunification familiale « dans un esprit positif, avec humanité et diligence ».

Lisez les histoires de certaines familles touchées à http://ccrweb.ca/fr/reunification-familles-entree-express
 

- 30 -

Contact :

Janet Dench, (514) 277-7223, poste 2, jdench@ccrweb.ca