Bulletin sur la traite des personnes, Numéro 22 - janvier 2016

Version imprimable

 

Dans ce numéro : Le gouvernement de Canada lance un sondage sur l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, Connexion Liberté lancé, des rapports récents et le prochain forum national contre la traite de Sécurité publique Canada et la Fondation canadienne des femmes...

Numéro 22 - janvier 2016



CONTENU DU BULLETIN

-----
 

Développements importants liés aux politiques sur la traite des personnes

Le gouvernement de Canada lance un sondage sur l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées
Le 5 janvier 2016 le gouvernement a lancé un sondage en ligne afin de recevoir des commentaires concernant l’élaboration et la portée d’une enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Le sondage est destiné à accompagner des rencontres de mobilisation à travers le Canada programmées dans le but de consulter des survivantes, des membres de la famille des victimes, des organismes de première ligne, des représentants d'organisations autochtones nationales et des représentants des provinces et des territoires. L’information recueillie sera disponible en ligne.

Plus de détails sur l’enquête et le sondage sont disponibles ici.

Les résumés des discussions tenues jusqu’à présent sont disponibles ici.

Communiqué de presse du gouvernement du Canada, le 5 janvier 2016 : http://bit.ly/1OWy7jd
 
 

Annonces

Le CCR exige des modifications pour que les travailleurs migrants au Canada se voient accorder leurs droits
Le CCR a marqué la Journée internationale des travailleurs migrants, le 18 décembre 2015, en demandant au nouveau gouvernement d’accorder aux travailleurs migrants au Canada leurs droits.

Entre autres changements fondamentaux, l’ouverture des permis de travail des travailleurs migrants a été proposée pour qu’ils ne soient pas liés à l’employeur qui les a fait venir au Canada.

Les permis de travail pour un employeur déterminé rendent les travailleurs migrants plus vulnérables à l’exploitation et à la traite des personnes. Cette condition expose les travailleurs à la déportation s’ils quittent l’employeur désigné. Ce type de permis limite également la possibilité de chercher un nouvel emploi et de porter plainte dans le cas de mauvais traitements ou de salaire impayé.

Plus d’informations sur les conditions des travailleurs migrants et les risques dus aux permis liés à un employeur spécifique sont disponibles ici

Connexion Liberté : plateforme en ligne lancée au Canada
Connexion Liberté, un projet de partenariat entre Chab Dai et Liberty Asia, est une plateforme en ligne pour les organismes et individus œuvrant contre l’exploitation et la traite des personnes. Cette ressource a été lancée au Canada, et vise à promouvoir la collaboration et le partage de connaissances. Les organismes et individus sont tenus de s’inscrire pour avoir accès aux ressources et informations concernant les autres organismes membres.

Connexion Liberté est maintenant disponible (site en anglais) à : www.freedomcollaborative.org.

Pour plus des renseignements, veuillez contacter : support@freedomcollaborative.org

 

Rapports et médias

Rapport du Comité spécial de la violence et du harcèlement à caractère sexuel
En décembre 2015, le Comité spécial de la violence et du harcèlement à caractère sexuel de l’Assemblée législative de l’Ontario a publié son rapport final. Le rapport du Comité s’appuie sur le plan d’action du gouvernement de l’Ontario, « Ce n’est jamais acceptable : Plan d’action pour mettre un terme à la violence et au harcèlement à caractère sexuel » lancé en mars 2015, dans le but d’améliorer le système d’intervention de l’Ontario ainsi que la prévention de la violence et du harcèlement à caractère sexuel dans la province. Le rapport comprend des faits de base sur cette question et des recommandations.

La traite des personnes, parmi les sujets abordés, est identifiée dans le rapport comme un problème grave en Ontario. Afin d’améliorer la réponse de la province face à la traite, le Comité spécial recommande que le gouvernement de l’Ontario pose les gestes suivants :
  • Assurer des ressources pour élaborer une approche coordonnée afin de venir en aide aux personnes ayant vécu la traite, ce qui permettra aux prestataires de services de soutien et au système de justice pénale de partager les informations et de travailler en collaboration.
  • Élaborer une stratégie provinciale multi-ministérielle de lutte contre la traite des personnes.

Le rapport final est disponible ici.

Manuel : « Nos esprits ne sont pas à vendre », l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC)
L’AFAC a publié un manuel qui a comme but principal de fournir des informations sur l’exploitation sexuelle et la traite des personnes aux femmes autochtones qui risquent d’être exploitées sexuellement, ou qui considèrent qu’elles sont exploitées. Il vise également à offrir des pratiques exemplaires aux travailleurs et travailleuses de première ligne œuvrant auprès des femmes et des filles autochtones exploitées, afin de mieux les appuyer.

Le manuel peut être téléchargé ici.

 


Rapport sur l’état du Plan d’action de la Colombie-Britannique pour lutter contre la traite 
Le Bureau de lutte contre la traite des personnes de la Colombie-Britannique (OCTIP) a publié en octobre 2015 son deuxième rapport annuel sur l’état du Plan d’action de la C.-B. pour lutter contre la traite. Le rapport mentionne les actions réalisées lors de la deuxième année de ce plan d’action provincial qui se déroulera sur 3 ans, et qui en est actuellement à sa troisième année d’exécution.

Le plan d’action de la C.-B. comprend des actions à court et moyen termes pour lutter contre la traite des personnes dans la province. Cinq priorités d’action ont été établies : la sensibilisation, la formation et l’éducation, le soutien des interventions communautaires, la coordination des services culturellement appropriées, ainsi que la recherche, les politiques et la législation. Voici quelques actions réalisées lors de cette deuxième année :

  • Des activités additionnelles de sensibilisation et diffusion parmi des jeunes autochtones, des enseignants et des écoles aux communautés de la C.-B.
  • Des formations sur la traite des personnes pour les intervenants à l’aide du programme de formation en ligne de l’OCTIP intitulé La traite des personnes : le Canada n’est pas à l’abri.
  • La création de trousses de ressources communautaires visant à aider les initiatives locales de prévention et sensibilisation.
  • La mise en place de partenariats avec différentes communautés (agences communautaires, écoles, policiers et membres des communautés autochtones) afin de soutenir la création de modèles locaux de service d’assistance aux personnes ayant subi la traite qui sont culturellement adaptés aux communautés autochtones et de nouveaux arrivants.
  • L’appui d’initiatives de sensibilisation sur la traite à des fins de travail forcé.
  • L’augmentation du nombre de formations des formateurs(trices) et l’exploration de partenariats pour favoriser une meilleure connaissance de la traite des jeunes et des femmes autochtones en C.-B.
Le rapport est disponible uniquement en anglais ici.

Dans les médias
Femmes autochtones : l'enquête devrait adopter un point de vue féministe, ICI Radio-Canada, 17 janvier 2016 : http://bit.ly/1QbH3UC.

Pédophilie au Vietnam: un Montréalais est condamné la prison, La Presse, 13 janvier 2016 : http://bit.ly/1RybxmR.

Femmes autochtones : la Commission doit enquêter sur la prostitution sur des navires, ICI Radio-Canada, 8 janvier 2016 : http://bit.ly/20gYCr3.

Plusieurs articles en anglais sont disponibles ici.

 

Événements liés à la traite

Forum national contre la traite, Fondation canadienne des femmes et Sécurité publique Canada, 23-24 mars 2016, Toronto
Un Forum national contre la traite de deux jours sera conjointement organisé à Toronto par la Fondation canadienne des femmes et Sécurité publique Canada. Le forum se penchera sur la traite des personnes et les efforts de lutte contre la traite dans le contexte canadien, par le biais de visionnements en lien avec la formation et la sensibilisation. Le programme vise à promouvoir le dialogue entre les différentes parties concernées sur les questions émergentes, les pratiques prometteuses, les lacunes des politiques et les mesures à prendre pour renouveler l'approche nationale de la lutte contre la traite au Canada.

Une invitation à s’inscrire en ligne sera envoyée aux personnes qui ont rempli leur sondage avant le 15 janvier 2016.
 

Développements internationaux

L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et l’Union européenne lancent une initiative mondiale pluriannuelle
L’Union européenne (UE) et l’ONUDC ont lancé une initiative conjointe de quatre ans en vue d’améliorer la réponse mondiale à la traite des personnes ainsi qu’au trafic de migrants, intitulé le « Plan d'action mondial pour la prévention et la répression de la traite des personnes ».

L’initiative sera mise en œuvre en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) qui visent à appuyer les pays dans le développement et la mise en pratique de réponses efficaces.

Plus de détails sur le projet sont disponibles en anglais ici.

Anti-Trafficking Review – Appel à contributions, Numéro thématique : « Où sont les preuves? » (“Where's the Evidence?”)
L’organisme Global Alliance Against Trafficking in Women (GAATW) a lancé un appel à contributions pour la revue Anti-Trafficking Review. Ce numéro explorera de façon critique la question de la preuve à la fois dans la définition de la traite des personnes et dans l’évaluation de la valeur et des résultats du travail de lutte contre la traite.

La date limite d’envoi des soumissions est le 1er juillet 2016, pour une publication en avril 2017.

Les détails de l’appel sont disponibles en anglais uniquement ici.

Les anciens numéros sont disponibles à : http://www.antitraffickingreview.org.