Chronique du Conseil canadien pour les réfugiés Vol. 5 #4, 29 juillet 2010

Version imprimable

***
CONTENU :

  1. Réfugiés parrainés par le secteur privé : une augmentation saluée par le CCR
  2. Le CCR appelle au respect des droits des Tamouls en mer
  3. Participez aux réunions des groupes de travail du CCR, 27 et 28 août 2010, Montréal
  4. Partagez et complétez le sondage en ligne sur les enjeux prioritaires du Réseau des jeunes du CCR
  5. Consultez la page ‘liens’ sur le site web du CCR et (pour les membres du CCR) consultez le répertoire des membres en ligne
  6. Nouveautés du CCR
    • Rapport de la Consultation du printemps du CCR ‘Solidarité et protection : nos obligations au Canada et dans le monde’

-----

  1. Réfugiés parrainés par le secteur privé : une augmentation saluée par le CCR

En juillet, le Conseil canadien pour les réfugiés a salué l’engagement accru du gouvernement fédéral envers les réfugiés parrainés par le secteur privé, en accordant encore 2000 places pour la réinstallation des réfugiés par des groupes communautaires. Cet engagement permet aux organismes à travers le pays d’aider plus de réfugiés à trouver la sécurité au Canada.

Le gouvernement doit veiller à ce que le processus soit équitable et efficace. À l’heure actuelle, les réfugiés font face à des délais de traitement extrêmement longs dans certains bureaux des visas. À Nairobi, le bureau le plus lent, les réfugiés parrainés par le secteur privé attendent en moyenne 39 mois, souvent en situation de risque et de vulnérabilité. Ces retards affectent de nombreux réfugiés : plus d’un tiers des demandes en instance de parrainage privé à la fin de 2009 se trouvaient au bureau de Nairobi (5 444 demandes sur un total de 16 169). Les délais de traitement doivent être plus courts et équitables pour toutes les régions.

Des préoccupations persistent au sujet de la qualité de la prise de décisions dans certains dossiers : les candidats doivent être traités de façon juste. Il y a deux ans, Citoyenneté et Immigration Canada a fait des décisions en matière de parrainage privé, mais n’en a pas encore publié le rapport.

Bien que le CCR accueille favorablement l’augmentation du nombre de réfugiés réinstallés, il s’oppose au lien entre cette augmentation et les changements au système pour les demandeurs d’asile. Tous les réfugiés, peu importe où ils sont dans le monde, méritent autant la protection et une solution durable. Dans le cas des demandeurs, le Canada doit honorer ses obligations internationales relatives aux droits.

Malgré l’augmentation du nombre de réfugiés parrainés par le secteur privé en 2009, le nombre total de réfugiés ayant obtenu la résidence permanente en 2009 a été faible : 22 844, nettement en-dessous de la moyenne des dix dernières années qui est de 28 000. Le CCR invite le gouvernement à égaler lui-même l’augmentation demandée au secteur privé.

Pour plus d’informations sur les retards au bureau des visas de Nairobi, voir « Les longs retards au bureau des visas de Nairobi dénoncés », 2 novembre 2009, http://www.ccrweb.ca/fr/bulletin/09/11/02-0

Communiqué du CCR, 21 juillet 2010, Réfugiés parrainés par le secteur privé : une augmentation saluée par le CCR, http://ccrweb.ca/fr/bulletin/10/07/21

  1. Le CCR appelle au respect des droits des Tamouls en mer

Le CCR, Amnistie Internationale Canada et le Congrès tamoul canadien ont rappelé aujourd’hui aux Canadiens la nécessité d’honorer les obligations internationales relatives aux droits humains, dans le cas des Tamouls qui seraient à bord d’un bateau en route vers l’Amérique du Nord.

« Au fil des années, le Canada a sauvé la vie de milliers de Tamouls qui fuyaient la persécution, en leur accordant accès à un système de détermination du statut de réfugié équitable et indépendant »,  a déclaré Wanda Yamamoto, présidente du CCR. « Qu’ils arrivent par avion, à pied ou par bateau, ceux et celles qui fuient des violations à leurs droits humains ont droit à une audience individuelle où ils peuvent présenter les raisons de leur fuite – droit récemment réaffirmé par le Parlement.  En respectant ce droit, nous prenons position contre les persécuteurs et ceux qui violent les droits humains. »

Dans le cadre de directives qu’elle vient de publier sur les demandes du statut de réfugié sri-lankaises, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés note que les groupes potentiellement à risque de persécution au Sri Lanka comprennent les journalistes, les militants des droits humains, les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres (LGBT) et les personnes soupçonnées d’avoir des liens avec les LTTE (Tigres tamouls).

« Amnistie Internationale a documenté de façon exhaustive l’utilisation par le gouvernement sri-lankais de la législation anti-terrorisme pour faire taire les militants des droits humains, les journalistes et d’autres critiques. Des Sri-lankais soupçonnés, même à tort, d’être des partisans des LTTE sont souvent emprisonnés et torturés », a déclaré Alex Neve, secrétaire général d’Amnistie Internationale Canada. « Il est troublant d’entendre certains commentaires du public qui vont dans le même sens et étiquettent les demandeurs d’asile tamouls de  « terroristes » avant même que ceux-ci aient eu la chance de raconter leur histoire. Le droit canadien et international exige que les réfugiés aient accès à une détermination individuelle et impartiale de leur demande de protection. » 

« Prendre la mer de cette façon est très risqué, » a déclaré David Poopalapillai, porte-parole national du Congrès tamoul canadien. « On peut imaginer que les personnes à bord étaient vraiment désespérées pour entreprendre un voyage si dangereux. Nous espérons que nos concitoyens écouteront leur histoire avec compassion et soutiendront l’application équitable de la loi par le gouvernement. »

Pour lire le communiqué de presse int.gral, voir : http://ccrweb.ca/fr/bulletin/10/07/28

Pour des articles de presse pertinents, voir : http://ccrweb.ca/fr/mediaboat2010 (en anglais pour la plupart)

Pour lire des directives sur les demandes du statut de réfugié sri-lankaises (en anglais), voir : http://www.unhcr.org/refworld/docid/4c31a5b82.html

  1. Participez aux réunions des groupes de travail du CCR, 27 et 28 août 2010, Montréal

Groupes de travail du CCRVous voulez collaborer aux efforts de promotion des droits des réfugiés? Vous voulez participer à des discussions approfondies sur les enjeux de l’heure affectant les réfugiés et les immigrants au Canada? Vous désirez partager de l’information et des stratégies avec d’autres provenant de partout au Canada?

Venez aux rencontres d’été des Groupes de travail à Montréal le 27 et 28 août 2010.

Cet été les rencontres des groupes de travail offrent une occasion importante de discuter de la mise en œuvre du projet de loi C-11.  Simon Coakeley, Secrétaire général de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié, assistera à une partie de la rencontre du groupe de travail sur la protection au Canada pour nous mettre à jour quant aux plans de la CISR et pour écouter les perspectives du CCR sur la mise en œuvre de la loi.  Nous discuterons également, dans tous les groupes de travail, de la meilleure façon de communiquer au public les besoins et les droits des réfugiés.

Date : 27 et 28 août 2010, 9h30 – 17h
Vendredi 27 août, 9h30 - 17h : Protection outremer et parrainage
Samedi 28 août, 9h30 - 17h : Protection au Canada et Immigration et Établissement

Lieu : Diocèse anglicain de Montréal, 1444 Union (métro : McGill), Montréal

Qui peut assister : Tous les représentants d’ONG et autres individus intéressés.  Le CCR encourage une large participation.  Les rencontres sont fermées aux représentants des gouvernements et des médias.
Pour plus d’informations et pour une copie du dépliant promotionnel, consultez le: http://www.ccrweb.ca/reunions

  1. Partagez et complétez le sondage en ligne sur les enjeux prioritaires du Réseau des jeunes du CCR

ccryouthÀ partir du mois de septembre, le Réseau des jeunes du CCR va développer 2 à 3 campagnes du CCR qui seront menées par les jeunes afin de s'attaquer aux défis sérieux auxquels font face les jeunes nouveaux arrivants au Canada. Afin d’identifier 2-3 enjeux convenables à ces campagnes pancanadiennes, nous avons créé un questionnaire enligne facile à comprendre pour les jeunes : Vers des campagnes nationales du Réseau des jeunes du CCR : Faisons face aux défis des jeunes nouveaux arrivants au Canada.

Nous invitons tous les membres du CCR et d’autres qui se préoccupent des enjeux des jeunes nouveaux arrivants à y participer. La date limite pour remplir le questionnaire est le mardi 24 août 2010.

Cliquez sur ce lien pour faire entendre votre voix!

 http://ccrweb.ca/fr/campagnes-reseau-jeunes

Nous vous prions de partager ce lien avec tous les jeunes nouveaux arrivants et les alliés des jeunes dans vos communautés et vos réseaux.  Affichez-le sur votre site web, page Facebook, et autres ressources en ligne.

  1. Consultez la page ‘liens’ sur le site web du CCR et (pour les membres du CCR) consultez le répertoire des membres en ligne

La page des liens du CCR a été mises à jour pour inclure tous les membres du CCR : http://ccrweb.ca/fr/liens.

Nous venons également de mettre en ligne le répertoire des membres, avec des fonctions de recherche.  Ceci est réservé aux membres du CCR à http://www.ccrweb.ca/fr/members.

Si vous êtes associé-e à une organisation membre du CCR mais vous n’avez pas encore de compte, on vous invite à en créer un maintenant :  http://ccrweb.ca/fr/user/register (nous nous excusons des bouts en anglais, dus à des difficultés techniques, dont nous cherchons les solutions!).  D’autres fonctionnalités en ligne réservées au membres du CCR seront bientôt disponibles.

  1. Nouveautés du CCR
  • Rapport de la Consultation du printemps du CCR ‘Solidarité et protection : nos obligations au Canada et dans le monde’

Solidarité et protectionDu 3 au 5 juin 2010, les défenseurs des droits des réfugiés et des immigrants des quatre coins du  Québec et du Canada se sont réunis à Ottawa, pour la Consultation du printemps du Conseil canadien pour les réfugiés sur le thème 'Solidarité et protection : nos obligations au Canada et dans le monde'.  Merci à tous ceux et celles qui ont contribué au succès de la Consultation. Si vous avez participé, nous espérons que vous avez apprécié votre expérience et espérons travailler avec vous à l’avenir.

Un rapport des sessions de la Consultation est disponible sur le site web du CCR à : http://www.ccrweb.ca/documents/consultation_OttawaJune2010.pdf (en anglais seulement)

Un album photos de la Consultation est disponible en ligne à : http://bit.ly/csoA4P

-----

Vous cherchez d’autres moyens de rester en contact avec le CCR et les enjeux touchant les réfugiés et les immigrants? Abonnez-vous aux mises à jour du CCR sur Twitter et Facebook:

Pour joindre le CCR sur Facebook : http://bit.ly/5UWGFw
Pour suivre le CCR sur Twitter : http://twitter.com/ccrweb
Pour voir des vidéos du CCR sur YouTube : http://www.youtube.com/ccrwebvideos