Il est temps de donner l’exemple, encore et toujours, et d’ouvrir la voie

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le monde entier est témoin d’un nombre sans précédent de réfugiés. À l’échelle mondiale, 1,2 million de réfugiés attendent d’être réinstallés. De ce chiffre, près de la moitié se trouve en Afrique.

Réfugiés pris en charge par le gouvernement : niveaux 2016-17En 2016, le Canada a agi pour répondre à la crise vécue par les réfugiés provenant de la Syrie.

Par contre, depuis ce moment, le leadership du Canada fait défaut. Le gouvernement s’est engagé à réinstaller seulement 7500 réfugiés. Les Canadiens sont prêts et disposés à parrainer des réfugiés, mais ils font face à de longs délais et à plusieurs obstacles entravant le parrainage. Le gouvernement n’a pas introduit les réformes nécessaires pour rendre juste et efficace le système de détermination du statut de réfugié.

Solution

It's time to lead

Nous devons donner l’exemple et ouvrir la voie, encore une fois.

Le Canada a donné l’exemple dans sa réponse aux réfugiés, ainsi qu’en ce qui concerne les droits de la personne. Cela fait partie de l’identité canadienne. Nous savons comment donner l’exemple et nous voulons le faire.

Le Canada est une nation d’immigrants et les réfugiés font partie de notre tissu social. Nous savons aussi que celles et ceux qui arrivent au pays en tant que réfugiés redonnent beaucoup à la société en renforçant et en améliorant nos communautés.

Les réfugiés sont nos voisins, ils font partie de notre famille mondiale. Or cette famille vit en ce moment une crise et nous devons y répondre, aujourd’hui.

Comment le Canada peut-il donner l’exemple en ce qui concerne les réfugiés?

Le Conseil canadien pour les réfugiés demande au gouvernement fédéral :

  • De réinstaller 20 000 réfugiés pris en charge par le gouvernement, et ce, par année ; Pourquoi?
  • D’introduire des mesures spéciales pour traiter l’accumulation et le retard des demandes de réfugiés parrainés par le secteur privé d’ici la fin de 2018, afin d’ouvrir la porte à d’autres demandes de parrainage de réfugiés par les Canadiens ; Pourquoi?
  • D’effectuer les réformes nécessaires au système de détermination du statut de réfugié pour le rendre juste et efficace. Pourquoi?

 

Dépliant à télécharger et distribuer. Employez la première page toute seule pour la distribution générale. Les pages 2 et 3 sont destinées aux audiences plus informées.

 

Passez à l'action

Nous avons besoin de vous. Voici trois façons de changer les choses.

  • Appelez votre député-e ou écrivez-lui.
  • Montrez votre appui à la cause par le biais des médias sociaux.
  • Joignez-vous à un groupe d’action local qui appuie les réfugiés.

Pourquoi 20 000 réfugiés pris en charge par le gouvernement chaque année?

Selon l’Organisation des Nations Unies, plus d’un million de réfugiés ont besoin d’être réinstallés. Ce sont les réfugiés les plus vulnérables.

En 2016, le gouvernement canadien s’est engagé à réinstaller 24 600 réfugiés, alors qu’en 2017, l’engagement ne concernait que 7 500 réfugiés.

Les besoins sont énormes et le Canada a la capacité d’y répondre. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement de s’engager à réinstaller 20 000 réfugiés pris en charge par le gouvernement chaque année.

Cinq bonnes raisons :

  • Les réfugiés sont nos voisins, ils font partie de notre famille mondiale. Nous devons aider nos voisins, et le gouvernement doit en prendre l’initiative au nom de tous les Canadiens.
  • Les réfugiés pris en charge par le gouvernement sont les personnes les plus vulnérables et sont choisis par l’ONU en raison de leurs besoins particuliers.
  • En réinstallant les Syriens, nous avons démontré que nous avons l’infrastructure et la capacité nécessaires.
  • Parce qu’ils sont vulnérables, ces réfugiés ont parfois besoin d’un peu plus de temps pour se remettre sur pied, mais ces familles contribueront de plusieurs façons à nos communautés.
  • Il n’en coûterait que 4 $ de plus par Canadien par an pour augmenter notre engagement à l’accueil de 20 000 réfugiés.

Nous devons donner l’exemple et ouvrir la voie, encore une fois.

Pourquoi éliminer l’accumulation et le retard des demandes de parrainage privé d’ici 2018?

Le gouvernement a déclaré que l’arriéré des demandes de parrainage privé ne sera éliminé qu’en 2019. Cela signifie que les réfugiés doivent attendre encore des années dans des situations dangereuses. Cela signifie aussi que les éventuels parrains sont confrontés à des obstacles qui les empêchent de soumettre de nouvelles demandes de parrainage.

Les besoins sont énormes. Les Canadiens sont prêts et disposés à parrainer d’autres réfugiés. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement d’'introduire des mesures spéciales afin de finaliser d’ici 2018, toutes les demandes de parrainage privé qui ont été soumises avant décembre 2016.

Cinq bonnes raisons :

  • Il est injuste de faire attendre les réfugiés dans des situations de crise avant qu’ils puissent se réinstaller au Canada. Certains réfugiés meurent en attendant leur déplacement, et les Africains sont ceux qui doivent souvent attendre le plus longtemps.
  • Les Canadiens sont prêts et disposés à parrainer des réfugiés, mais des limites strictes sont imposées aux nouvelles demandes en raison de l’accumulation et du retard des demandes. Plus tôt cet arriéré sera éliminé, plus tôt la porte pourra être ouverte à un plus grand nombre de nouveaux parrainages.
  • L’accueil les réfugiés est l’une de nos forces. Les réfugiés font partie de notre tissu social et ils renforcent et améliorent nos communautés.
  • Celles et ceux qui s’impliquent dans le parrainage des réfugiés ne cessent de dire que cette expérience rend leur vie plus riche et que les réfugiés contribuent à la société, et ce, de nombreuses façons.
  • Le programme canadien de parrainage privé est promu en tant que modèle dans le monde entier. Nous devons donc nous assurer qu’il fonctionne déjà ici, au Canada!

Les réfugiés sont en crise et nous devons répondre, aujourd’hui.

Pourquoi réformer le système de détermination du statut de réfugié?

Le système de détermination du statut de réfugié du Canada se retrouve parmi les meilleurs au monde, mais il a un besoin urgent de changements. Les évaluations gouvernementales ont montré que certaines règles actuelles, notamment celles concernant les délais et les pays désignés d’origine, ne fonctionnent pas comme prévu et sont injustes. Le gouvernement devait introduire une réforme législative, mais il ne l’a pas fait.

Les réfugiés qui viennent au Canada et revendiquent une protection méritent une audience équitable et dans un délai raisonnable. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement d’introduire des réformes au système de détermination du statut de réfugié pour qu’il soit juste et efficace.

Cinq bonnes raisons :

  • C’est une question de droits de la personne. Le Canada est un chef de file en matière des droits de la personne. Cela fait partie de l’identité canadienne. Nous savons donner l’exemple et nous voulons ouvrir la voie.
  • L’obligation la plus importante, en vertu de la Convention sur les réfugiés, est de protéger les gens contre le refoulement vers la persécution. Pour respecter cette obligation, le Canada doit veiller à ce que le système de détermination du statut de réfugié soit juste et efficace.
  • Les modifications demandées rendront le système plus efficace. Sans changement, de lourds retards et de grandes accumulations se développeront et tous seront perdants.
  • Plus tôt le Canada accepte les réfugiés, plus tôt les réfugiés pourront contribuer à la société.
  • Le Canada est considéré comme un chef de file dans la reconnaissance des réfugiés. Nous devons mériter cette réputation au risque de la perdre. Nous devons passer de la parole aux actes. 

Nous prenons soin de nos voisins, et surtout de celles et ceux qui se battent pour leur vie.