Priorité aux droits des migrants lors de l’examen du Programme des travailleurs étrangers temporaires

Version imprimable
Communiqué
Pour diffusion immédiate

 

Le gouvernement doit donner priorité aux droits des migrants lors de l’examen 
du Programme des travailleurs étrangers temporaires

 

Le 30 mai 2016 - Aujourd’hui, le Conseil canadien pour les réfugiés a demandé au gouvernement fédéral de donner priorité aux droits de la personne des travailleurs migrants dans l'examen actuel du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).

« Les travailleurs sont temporaires, mais un grand nombre des emplois sont permanents. La porte tournante de travailleurs peu qualifiés qui viennent au Canada par l'entremise de ces programmes, avec moins de droits et de protection que les travailleurs canadiens, crée une société à deux vitesses. Je ne crois pas que le public canadien veuille cela », a dit la présidente du Conseil canadien pour les réfugiés Loly Rico. « Le Canada doit protéger les droits des travailleurs migrants.Cela signifie délivrer des permis de travail ouverts de sorte qu'ils ne soient pas liés à un seul employeur. Cela signifie également leur donner accès à la résidence permanente et un retour à l’immigration permanente comme stratégie à adopter afin de répondre aux besoins de main-d'œuvre à tous les niveaux de compétence. »

L’examen fédéral du programme se fait à un rythme accéléré, selon toute évidence en réponse aux demandes présentées par des employeurs désireux d'avoir un plus grand accès à ces travailleurs. Toutefois, les mauvais traitements et l'exploitation des travailleurs migrants participant au PTET sont bien documentés. De l'avis du CCR et de beaucoup d'autres, cela devrait être la préoccupation la plus pressante des révisions du programme.

Le Conseil canadien pour les réfugiés a soumis un mémoire au comité parlementaire chargé de l'examen. Les recommandations clés du CCR comprennent :

  • Permis de travail ouverts pour les travailleurs étrangers temporaires pour permettre la mobilité de la main-d'œuvre et réduire sa vulnérabilité
  • Accès à la résidence permanente pour les travailleurs temporaires
  • Accès aux services d’établissement et de soutien aux nouveaux arrivants financés par le gouvernement fédéral
  • Protection législative significative pour les travailleurs migrants, jumelée à des mesures d'application proactives
  • Révision du programme d'immigration économique du Canada afin d'inclure les travailleurs pourvoyant des postes peu spécialisés
  • Ratification de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles des Nations Unies

 

- 30 -
 
Mémoire du CCR (en anglais - la version française sera disponible sous peu): ccrweb.ca/fr/memoire-PTET-examen
 

Contact : 

Janet Dench, directrice, (514) 277-7223 (poste 2), jdench@ccrweb.ca