Journée internationale des migrants: Appel à l’accès à la résidence permanente et à l’unité familiale

Version imprimable
Communiqué
Pour diffusion immédiate
 
Journée internationale des migrants : Appel à l’accès à la résidence permanente et à l’unité familiale

Le 18 décembre 2017 - En cette Journée internationale des migrants, les travailleurs et travailleuses migrantes au Canada attendent toujours que le gouvernement fédéral prenne des mesures pour protéger leurs droits fondamentaux. N’ayant qu’un statut temporaire au Canada et étant légalement lié à un employeur spécifique, les travailleurs et travailleuses migrantes sont souvent victimes de mauvais traitements’ et d’exploitation, et dans plusieurs cas effroyables, de traite humaine.

Le CCR recommande l’accès à la résidence permanente pour tous les travailleurs et travailleuses migrantes. Malgré la demande constante et à long terme pour ces travailleurs et travailleuses, les participants au Programme des travailleurs étrangers temporaires et au Programme des travailleurs agricoles saisonniers n’ont toujours pas accès à la résidence permanente au niveau fédéral. Le statut d’immigration précaire est à l’origine de leur vulnérabilité et des mauvais traitements qu’ils subissent. De plus en plus, des groupes d’employeurs et de l’industrie se sont joints aux appels pour que les travailleurs et travailleuses aient accès à la résidence permanente.

Les travailleurs et travailleuses de tous les niveaux de compétence et leurs familles ont une valeur non seulement pour l’économie canadienne, mais aussi pour la société canadienne. Le gouvernement canadien devrait mettre fin à la pratique injuste et discriminatoire consistant à promouvoir la migration de main-d’œuvre temporaire pour combler des postes permanents peu spécialisés, tandis que les personnes qui occupent des professions «hautement qualifiées» ont accès à la résidence permanente et ne sont pas séparées de leur famille.

Le CCR soutient l’unité familiale. Les personnes qui participent à ces programmes sont séparées de leurs familles pendant des années, car il leur est interdit de faire venir leur famille au Canada. Cela entraîne de graves problèmes de santé mentale et a des répercussions durables sur de nombreuses familles. Toutes les familles ont la même valeur et aucune famille ne devrait être déchirée par des politiques gouvernementales.

À la suite de l’examen parlementaire du Programme des travailleurs étrangers temporaires du printemps 2016, le CCR s’attendait à des réformes du programme, qui se font attendre depuis longtemps. Le CCR se réjouit des consultations qui ont été menées récemment par Emploi et Développement social Canada et demande au gouvernement d’agir rapidement pour introduire des changements réels et substantiels afin de protéger les droits des travailleurs et travailleuses migrants au Canada.

Pour plus de renseignements : ccrweb.ca/fr/travailleurs-migrants

- 30 -

Contact :

Colleen French, coordinatrice de la communication, (514) 277-7223, poste 1, (514) 602-2098 (cellulaire), media@ccrweb.ca