La crise humanitaire dans la Corne de l’Afrique nécessite une forte réponse de la part du Canada

Version imprimable

Conseil canadien pour les réfugiés
Communiqué

Pour diffusion immédiate

La crise humanitaire dans la Corne de l’Afrique nécessite une forte réponse de la part du Canada

Le 13 juillet 2011 - Le Conseil canadien pour les réfugiés a ajouté aujourd’hui sa voix aux appels lancés par les Canadiens d’origine somalienne pour que le Canada fasse preuve de leadership ferme dans la réponse à la crise humanitaire qui sévit dans la Corne de l’Afrique.

Des milliers de personnes ont fui les conflits et la famine en Somalie. Les enfants meurent de faim avant de pouvoir trouver refuge.

« Nous comptons sur une réponse généreuse de la part des Canadiens, comme nous avons répondu à d’autres demandes d’aide récentes, fidèlement à nos meilleures traditions », a déclaré Wanda Yamamoto, présidente du CCR. « Nous sommes conscients de la détresse des Canadiens d’origine somalienne, dont beaucoup ont de la famille parmi les réfugiés qui fuient et dans le camp débordé de Dadaab au Kenya. La crise que connaît la Somalie dure déjà vingt ans – il faut qu’elle soit résolue. »

La crise actuelle aiguë met en évidence les lacunes dans les politiques canadiennes en matière de réfugiés. Les délais de traitement au bureau canadien des visas à Nairobi, qui couvre la Corne de l’Afrique, sont extrêmement longs pour les réfugiés (37 mois pour les réfugiés aidés par le gouvernement, 51 mois pour les réfugiés parrainés par le secteur privé). En raison de l’importance de l’arriéré à Nairobi des réfugiés en attente de réinstallation, le gouvernement canadien a demandé au HCR de cesser de recommander des réfugiés au bureau de Nairobi et a imposé aux groupes de parrainage des réductions dans le nombre de demandes qu’ils peuvent soumettre à Nairobi.

Cela signifie que le Canada n’est pas en mesure d’aider à soulager par la réinstallation les pressions sur le camp de réfugiés de Dadaab ni de répondre efficacement aux réfugiés nouvellement arrivés dans la région qui ont besoin d’une protection urgente.

En outre, quand, après des années d’attente le bureau de Nairobi procède enfin au traitement des demandeurs somaliens, il refuse inexplicablement le statut de réfugié à certains d’entre eux, malgré la gravité de la situation en matière des droits humains en Somalie.

Même les demandes de réunification des familles immédiates, y compris des enfants avec leurs parents, prennent beaucoup trop de temps à traiter à Nairobi (40 mois pour les personnes à charge des réfugiés). Les demandeurs somaliens font également face à de nombreux obstacles dans le processus, y compris les demandes fréquentes pour des tests ADN.

Les Canadiens qui ont de la famille déplacée dans la région se retrouvent avec un sentiment d’impuissance et de désespoir, parce qu’ils sont incapables d’aider leurs proches.

Le Conseil canadien pour les réfugiés demande au gouvernement canadien de rencontrer les communautés somaliennes au Canada pour discuter de la façon dont ils peuvent collaborer sur la recherche de solutions à la crise humanitaire en Somalie.

Le CCR demande également au gouvernement de s’attaquer aux obstacles et aux retards auxquels font face les Somaliens, ainsi que les réfugiés d’autres pays, au bureau des visas de Nairobi, et de répondre rapidement aux besoins de réinstallation particuliers découlant de la crise actuelle, comme il l’a fait dans d’autres situations similaires, y compris le conflit en Libye.

Finalement, le CCR réitère sa demande au gouvernement canadien d’imposer une suspension temporaire des renvois vers la Somalie. La situation de longue date d’insécurité généralisée en Somalie fait que cette mesure aurait dû être prise il y a longtemps. La crise actuelle aiguë ne fait qu’accentuer la nécessité de cette mesure, qui protégerait les Somaliens se trouvant au Canada de la déportation.

Contact : Janet Dench, tél. (514) 277-7223 poste 2, courriel jdench@ccrweb.ca

En savoir plus

Pour un exemple de la séparation d’un bébé de sa mère, voir http://ccrweb.ca/fr/parcours-zeynab
Pour de plus amples informations sur les longs délais de traitement au bureau canadien des visas à Nairobi, voir http://ccrweb.ca/fr/nairobi.