Promouvoir l'équité : Les enfants réfugiés ont le droit à la même protection que les adultes réfugiés

En avril, Josette Rosenzweig, âgée de 14 ans, a remporté une importante cause qui a souligné son droit à la protection des réfugiés. La Cour d’appel de l’Ontario a statué qu’en tant que réfugiée reconnue, elle fut injustement renvoyée au Mexique suite à un litige concernant la garde parentale. Puisque la décision initiale prise en vertu de la Convention de La Haye de renvoyer Josette à sa mère ne prenait pas en considération les risques auxquels elle faisait face en tant que réfugiée, la Cour a ordonné qu’elle soit ramenée au Canada. Il était impossible d’obliger les autorités mexicaines à respecter cet ordre, ce qui rendait son retour en de bonnes conditions peu probable. À la surprise générale, ce fut un succès et Josette vit désormais un nouveau chapitre de sa vie à Toronto. 

Accent sur le droit des enfants : Pourquoi le cas de Josette est-il important? 

Focus on children's rightsDans ce cas, il est question de la garde parentale d’un enfant au niveau international en vertu de la Convention de La Haye lorsque l’enfant en question a besoin d’une protection en vertu de la Convention sur les réfugiés. Le cas de Josette démontre la nécessité d’accorder davantage d’attention aux droits des enfants en tant que réfugiés. Les enfants réfugiés ne devraient pas avoir moins de protection que les adultes réfugiés.