Montréal ne se décrira plus comme une ville sanctuaire