Des aides familiales organisent des flash mobs pour réclamer la résidence permanente