Chronique du Conseil canadien pour les réfugiés Vol. 5 #6, 4 octobre 2010

Version imprimable
***
CONTENU :
g)     Nouveautés du CCR
-          Réfugiés et immigrants : un glossaire
-----
 
 
« Cinq jeunes enfants sont présentement en détention avec leur mère. Ils ont déjà fait un voyage épuisant, qui pourrait entraîner des séquelles émotionnelles et psychologiques sévères. De plus, certains d’entre eux sont d’âge scolaire et ne sont pas allés à l’école depuis près d’un an. Les garder en détention ne fera qu’aggraver leur détresse. »
 
Le juge de Montigny, de la Cour fédérale, a ainsi décrit la situation qui lui a été présentée à la mi-septembre. Le gouvernement l’exhortait alors à garder les cinq enfants en détention avec leur mère.
 
Les enfants, des demandeurs d’asile qui sont arrivés à bord du MV Sun Sea, avaient déjà passé un mois en détention. La Commission de l’immigration et du statut de réfugié avait ordonné leur libération, concluant que leur détention ne pouvait plus être justifiée en vertu de la loi canadienne.
 
Mais le gouvernement s’est tourné vers la Cour fédérale pour tenter de bloquer l’ordonnance de la Commission.
 
Le juge de Montigny a rejeté la demande du gouvernement. Pour un commentaire en anglais sur la décision, voir : http://www.thestar.com/opinion/editorials/article/863913--justice-for-boat-people
 
Pourquoi le gouvernement est-il si avide de garder ces enfants derrière les barreaux?
 
Selon la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, la détention des enfants ne doit être utilisée qu’en dernier recours.
 
Dans les faits, comme le démontre ce cas, le gouvernement canadien perd souvent de vue l’intérêt supérieur des enfants quand il applique les règlements en immigration.
 
Détention et l'Intérêt supérieur de l'enfantUn rapport du CCR, La détention et l’intérêt supérieur de l’enfant, souligne le problème. (Un résumé du rapport est également disponible.)
 
Les politiques et les priorités qui ne tiennent pas compte des enfants les font souvent souffrir. Les enfants doivent être la priorité! Le gouvernement canadien doit considérer sérieusement l’intérêt de tous les enfants affectés par les décisions liées à la détention.
 
Entrée de blogue à ce sujet : http://ccrweb.ca/fr/ouvrir-nos-yeux-aux-enfants
 
Prêts de transportAu début de septembre 2010, la Fédération canadienne des municipalités (FCM) a adopté une  résolution demandant au gouvernement canadien d’éliminer les prêts de transport pour les réfugiés. Il s’agit d’un appui colossal pour le CCR qui demande ce changement depuis quelques années.
 
La résolution de la FCM n’est pas sortie de nulle part. Plusieurs personnes dévouées – personnel d’organismes au service des immigrants, travailleurs de la santé, enseignants et conseillers municipaux – ont travaillé ensemble à cet objectif. Il est important de remercier tous ceux et celles qui nous ont menés jusqu’ici.
 
Ces actions positives visant à éliminer le fardeau des prêts de transport pour les réfugiés n’ont pas encore mené à un changement concret dans la politique gouvernementale. Nous avons encore besoin de votre aide et de nouvelles voix! Agissez dès aujourd’hui. Encouragez votre conseil municipal à adopter une résolution similaire demandant au gouvernement fédéral d’absorber le coût des prêts de transport pour les réfugiés. Pour en savoir plus, consulter le : http://www.ccrweb.ca/documents/municipalmeetingtranspo2009.pdf
 
 
 Chaque pas nous mène vers l’objectif de libérer les réfugiés du fardeau de la dette, ce qui leur permettra de s’intégrer beaucoup plus rapidement et de contribuer à la société selon leur plein potentiel. Pour plus d’informations sur les prêts de transport et l’impact négatif qu’ils ont sur les familles de réfugiés et sur les communautés, consulter le: http://www.ccrweb.ca/pretsdetransport.htm
 

(en anglais seulement)

 
Dans son communiqué du 30 mars, Citoyenneté et Immigration Canada déclare que « chaque demande d’asile déboutée coûte 50 000 $ aux contribuables canadiens, principalement en frais liés aux services sociaux et aux soins de santé offerts par le provincial... »
 
On peut se demander comment ils sont arrivés à un tel chiffre. La réponse à une demande d’accès à l’information nous apprend ce qui suit :
  •  Ils n’ont jamais atteint le 50 000 $. Selon leurs calculs, il coûte en moyenne 47 935 $ par demandeur refusé, si celui-ci reste 50 mois au Canada. Ils semblent avoir jugé bon d’arrondir le chiffre à 50 000 $. 
  • Le chiffre de 47 935 $ est basé sur un certain nombre d’hypothèses contestables au sujet d’un demandeur refusé moyen. Il repose notamment sur la présomption que 75% des demandeurs déboutés reçoivent de l’aide sociale (pour une moyenne par demandeur de 22 650 $, près de la moitié du total).
  • CIC n’a pas de données réelles sur le pourcentage de demandeurs qui sont bénéficiaires de l’aide sociale - ils extrapolent donc à partir d’autres données qui ne sont pas nécessairement pertinentes (données sur tous les réfugiés, y compris les réfugiés réinstallés immédiatement après leur arrivée). Ils ne tiennent pas compte de leurs propres observations selon lesquelles (a) plus une personne reste au Canada, moins elle dépend de l’aide sociale, et (b) les demandeurs déboutés sont plus susceptibles d’être venus pour des raisons économiques et donc de travailler.
  • Les coûts directement associés au processus de détermination du statut de réfugié ne sont que de 6 473 $ - c’est vraiment peu pour un système sensé être parmi les plus crédibles au monde! 
Le chiffre de 47 935$ pour les coûts moyens n’est pas crédible, puisqu’il se base sur l’hypothèse extrêmement douteuse voulant que 75% des demandeurs reçoivent de l’aide sociale.
 
Soins de santé - demandeurs d'asile et citoyens canadiensMais la plus grande faille dans le calcul c’est qu’il ne considère que les coûts, et aucun des bénéfices - l’une des erreurs les plus élémentaires en économie. Même selon leur estimation très peu convaincante du taux d’aide sociale, 25% de ces demandeurs d’asile « moyens » travaillent –
et paient donc des impôts. Et tous les demandeurs paient également les taxes à la consommation.
 
Entrée de blogue à ce sujet: http://ccrweb.ca/fr/chiffres-demandeurs-asile
 
Jeunes CCR Youth
Un nouvel espace virtuel pour le Réseau des jeunes du CCR vient d’être lance à : http://ccrweb.ca/fr/jeunes/reseau-jeunes
 
Consultez-le et partagez-le avec les jeunes de votre communauté!
 
 
 
 
 
 
L'équité pour tous - FairnessDu 24 au 26 novembre 2010, les défenseurs des droits des réfugiés et des immigrants des quatre coins du Canada se réuniront à Calgary pour la Consultation d’automne du Conseil canadien pour les réfugiés, sur le thème L’équité pour tous
 
La consultation offrira une occasion unique d’explorer ensemble comment bâtir des communautés accueillantes pour les réfugiés et les immigrants au Canada. Parmi les participants, on retrouvera des réfugiés, des immigrants, des jeunes, des représentants d’ONG, du gouvernement et du HCR, des universitaires et des invités internationaux. 
 
Lors de la consultation, les discussions traiteront des enjeux affectant les réfugiés, les immigrants, les militants et les intervenants. En plus des sessions plénières, les ateliers et les rencontres des Groupes de travail généreront des stratégies pour des collaborations plus poussées et des actions concrètes.  
 
Voici quelques uns des thèmes qui seront traités lors de la Consultation:
  • Les travailleurs temporaires
  • Les services d’établissement pour les francophones
  • Le système de protection des réfugiés au Canada suite au projet de loi C-11
  • Le logement pour les nouveaux arrivants
  • Les changements climatiques et les déplacements
  • Race, genre et services policiers
  • La conformité du Canada à la Convention relative aux droits de l’enfant
  • Défaire les mythes à propos des jeunes nouveaux arrivants
...et bien plus
 
L’information au sujet de la consultation et le formulaire d’inscription en ligne sont maintenant disponibles à: http://www.ccrweb.ca/reunions Inscrivez-vous avant le 5 novembre afin de bénéficier des frais réduits!
 
 
Faiza HargaaraFaiza Hargaaya est une personne très occupée. Elle est présentement coordonnatrice adjointe des programmes parascolaires à l’organisme Immigrant and Refugee Community Organization of Manitoba (IRCOM). Faiza est aussi une militante de Winnipeg, une ambassadrice IRCOM et une artiste de spoken word. Bien qu’IRCOM soit une ressource d’hébergement pour plus de 60 familles réfugiées et immigrantes, l’organisme offre également des programmes de ressources communautaires, telles que des cours d’anglais, un programme parascolaire et de rayonnement communautaire. Le programme des ambassadeurs IRCOM vise la sensibilisation du public – un groupe de jeunes professionnels et d’étudiants se rassemblent pour donner des spectacles, des ateliers et servir de modèles communautaires aux jeunes nouveaux arrivants et au grand public.
 
Interrogée sur les besoins les plus pressants des réfugiés réinstallés et des demandeurs d’asile dans la région de Winnipeg, Faiza mentionne en priorité le logement abordable, l’accès à l’emploi, et la scolarisation. « Nous aidons souvent des enfants à faire leurs devoirs pendant nos pauses, parce les enseignants ne sont pas disponibles pour une aide individuelle. » Et que peut faire le CCR à ce sujet? « Quand je vais aux consultations du CCR, j’aime entendre parler de différentes approches, de ce qui se passe à travers le pays. »
 
Faiza ne savait pas à quoi s’attendre lors de sa première consultation du CCR. « J’ai été emballée le dernier jour lorsque j’ai vu comment tout se met en place lors de l’assemblée générale. Je voulais faire partie de ce groupe que j’apprécie tant. » Aux personnes qui participent pour la première fois à une consultation du CCR, elle conseille de lire au sujet du CCR et de ses enjeux et de parler à une personne déjà impliquée dans sa communauté. Après tout, le travail du CCR est enraciné dans les communautés.
 
Pour entendre la pièce spoken word de Faiza sur le mot « réfugié », cliquez ici.
 
Pour plus d’informations sur la Consultation d’automne du CCR à Calgary du 24 au 26 novembre et pour s’inscrire, consulter le: http:/www.ccrweb.ca/meetings
 
g)     Nouveautés du CCR
 
-          Réfugiés et immigrants : un glossaire
Glossaire
Ce document est un outil essentiel pour présenter les connaissances de base à propos des droits des réfugiés et des immigrants au Canada. Mis à jour, refait et disponible en français et en anglais, vous trouverez cette ressource indispensable en ligne à : http://ccrweb.ca/fr/refugies-et-immigrants-un-glossaire
 
 
 
-----
 
Vous cherchez d’autres moyens de rester en contact avec le CCR et les enjeux touchant les réfugiés et les immigrants? Abonnez-vous aux mises à jour du CCR sur Twitter et Facebook:

Pour joindre le CCR sur Facebook : http://facebook.com/ccrweb
Pour joindre le CCR sur Twitter : http://twitter.com/ccrweb
Pour voir des vidéos du CCR sur YouTube : http://www.youtube.com/ccrwebvideos