La limite de 1000 places atteinte pour les Syriens et Irakiens

Le 25 janvier 2017 le gouvernement  a annoncé que 1000 demandes visant des Syriens et des Irakiens ont étés soumises par les Groupes de Cinq ou des Répondants communautaires depuis le 19 décembre 2016. Cela signifie que les Syriens et les Irakiens ne peuvent plus bénéficier de l'exemption de l'exigence d'une preuve de statut de réfugié qui s'applique aux réfugiés parrainés par  un Groupe de Cinq ou un Répondant communautaire.