Déchiffrer les chiffres – les demandes hongroises

Version imprimableEnvoyer par courriel
Date: 
24 avr 2010

En présentant son projet de réforme du système de détermination du statut de réfugié, le ministre Kenney s’appuie régulièrement sur les supposés 97 % des demandes d’asile hongroises qui sont retirées ou abandonnées (par exemple CBC)

Combien de Hongrois ont donc retiré ou abandonné leur demande en 2009?

259.

Combien de Hongrois ont déposé une demande en 2009? 

2 440.

Décidément pas 97 %! 

La personne qui a fourni ces statistiques au ministre Kenney a visiblement omis d’expliquer que le chiffre de 97 % s’applique aux demandes finalisées. Puisque très peu de Hongrois ont reçu une décision sur leur demande en 2009, les demandes retirées et abandonnées constituent presque la totalité des demandes finalisées.

La vaste majorité des demandeurs hongrois attendaient toujours leur audience ou une décision à la fin 2009 (2,434 demandes en instance – ce chiffre inclut certaines demandes déposées avant 2009). On peut présumer que les Hongrois qui avaient le plus à craindre si renvoyés sont parmi ceux qui attendent toujours.

Parmi les 259 demandes retirées ou abandonnées, la plupart (204) ont été retirées, ce qui signifie que les demandeurs ont pris la peine de mettre fin au processus. 

Si nous nous préoccupons de l’utilisation du processus de demande du statut de réfugié par des personnes qui n’ont pas besoin de protection, ne devrions-nous pas nous féliciter de ces retraits? Cela ne suggère-t-il pas qu’après avoir mieux compris la définition de réfugié, ils se sont rendu compte qu’ils n’avaient pas leur place dans le processus? En retirant la demande, ils épargnent au système le coût de l’audience.

 

Pour de plus amples informations sur le projet de loi C-11