Chronique du Conseil canadien pour les réfugiés vol. 9 no. 11, 18 mars 2015

Version imprimable

Vol. 9 no. 11, 18 mars 2015

Dans ce numéro :

-----
  1. La limite de quatre ans pour les travailleurs migrants pèse comme une menace à partir du 1er avril 2015

Travailleurs migrantsEn avril 2015, quatre ans auront passé depuis la mise en place par le gouvernement de la limite de quatre ans imposée aux travailleurs migrants au Canada. Cela signifie que de nombreux travailleurs étrangers temporaires perdront leur droit de demeurer au Canada. Cette situation causera des difficultés importantes pour beaucoup des travailleurs, notamment ceux dont la famille dépend de leurs envois de fonds, et ceux qui payent encore les frais de recrutement qui leur ont été imposés de façon illégale.

Certains travailleurs vont choisir de rester au Canada et de chercher un travail précaire afin de subvenir aux besoins de leur famille.

Les limites de durée ont pour objectif de renforcer la nature temporaire du programme, mais le besoin de main d’œuvre est souvent à long terme. Le CCR considère que tout-e-s les travailleurs et travailleuses migrant-e-s devraient avoir accès à la résidence permanente, et que le Canada devraient de nouveau prioriser l’immigration permanente, à la place de la migration temporaire.
 
Pour plus d’informations sur les travailleurs migrants au Canada : ccrweb.ca/fr/travailleurs-migrants
  1. Faisons le compte à rebours jusqu’à la Journée des droits des réfugiés : remplissons les espaces blancs pour les réfugiés et les nouveaux arrivants

Que signifie... ?Remplissons les espaces blancs pour les réfugiés et les nouveaux arrivants au Canada lors d’un compte à rebours avant la Journée des droits des réfugiés (le 4 avril 2015). Chaque semaine, joignez-vous à nous pour souligner un de ces sept éléments clés et pour partager ce qu’il signifie pour vous et pour les personnes touchées autour de vous.
 
Voici des idées pour agir :
  • Partagez vos photos autour de vous et en ligne (ajoutez #fairemieux2015 sur les médias sociaux) et avec nous par courriel au : cfrench@ccrweb.ca Nous les ajouterons à un album de photos en ligne.
  • Connaissez-vous une famille pour qui un de ces sept éléments clés a fait ou aurait fait une différence? Est-ce qu’elle pourrait partager son témoignage pour inspirer d’autres familles qui se trouvent dans une situation similaire? Écrivez-nous au cfrench@ccrweb.ca
Pour plus de renseignements à propos des Sept éléments clés pour protéger et accueillir les réfugiés et les nouveaux arrivants : une vision pour le Canada : ccrweb.ca/fr/refugies-nouveaux-arrivants-vision-Canada
 
Et le compte à rebours avant la Journée des droits des réfugiés n’est qu’un début. Joignez-vous à nous pour remplir les espaces blancs pour les réfugiés et les nouveaux arrivants en partageant ces 7 éléments clés dans les semaines et les mois à venir.
  1. La « sécurité » et l’imputabilité : de Benamar Benatta au projet de loi C-51

BBenattaEnfin de bonnes nouvelles pour Benamar Benatta qui vient de conclure une entente avec le gouvernement du Canada! Le 12 septembre 2001, M. Benatta, un demandeur d'asile algérien qui venait d'arriver au Canada, a été illégalement transféré aux États-Unis comme un suspect potentiel dans les attentats du 11 septembre. Il a été étiqueté terroriste sur les seules bases qu'il était musulman et qu’il avait servi dans l'armée de l'air. Complètement innocent, il a néanmoins passé près de cinq ans en prison aux États-Unis où il a été gravement maltraité. Le Conseil canadien pour les réfugiés a joué un rôle dans le processus qui lui a permis de revenir au Canada, où il a été reconnu comme un réfugié.
 
Ce qui est arrivé à M. Benatta démontre l’importance de respecter scrupuleusement les droits fondamentaux des réfugiés à nos frontières.

Malheureusement, le projet de loi C-51, la nouvelle loi anti-terroriste, nous mène dans la direction opposée. Le projet de loi augmente considérablement les pouvoirs du gouvernement, sans protection adéquate des droits individuels. Le CCR se préoccupe particulièrement des modifications proposées à la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés, qui réduiraient encore les droits des non-citoyens lorsque le gouvernement choisit de présenter des preuves secrètes.

Alors que le projet de loi C-51 élargit les pouvoirs du gouvernement, les recommandations de la Commission Arar pour un mécanisme de surveillance intégrée et efficace des activités liées à la sécurité continuent de rester lettre morte.

Les commentaires du CCR sur le projet de loi C-51 sont disponibles à ccrweb.ca/sites/ccrweb.ca/files/c-51-commentaires-2015.pdf
  1. Passez en mode Marche avec les réfugiés du 15 au 21 juin 2015

Marche avec les réfugiés, 15 au 21 juin 2015Lorsque vous discutez avec des gens de votre communauté de sujets concernant les réfugiés, quelles sont leurs réactions? Ces réactions reflètent-elles les réalités vécues par les réfugiés et anciens réfugiés dans votre communauté?
 
Organisez ou rejoignez une Marche avec les réfugiés pendant la semaine du 15 au 21 juin 2015  afin de marquer la Journée mondiale du réfugié.  La Marche avec les réfugiés est une visite guidée avec des arrêts à des endroits revêtant une valeur significative pour les réfugiés et pour d’autres personnes de votre communauté. Toutefois la marche peut prendre différentes formes.
 
Si vous êtes prêts à Marcher avec les réfugiés,  voici la ligne de départ : Et la Marche avec les réfugiés n’est que le début… Une fois que vous avez tracé une route et identifié les présentateurs et présentatrices, vous avez une activité de sensibilisation dans la poche à adapter et à répéter à d’autres moments de l’année avec des bénévoles, des groupes scolaires, et d’autres groupes de votre communauté.
 
Pour plus de renseignements à propos de la Marche avec les réfugiés, consultez : ccrweb.ca/fr/marche-refugies
  1. Inscrivez-vous à la Consultation pancanadienne du CCR, Un chez soi avec dignité : c’est un droit humain, Winnipeg, du 21 au 23 mai 2015

Un chez soi avec dignité : c’est un droit humainDu 21 au 23 mai, participez à la Consultation du Conseil canadien pour les réfugiés, (CCR), à Winnipeg, afin de discuter des enjeux concernant la protection des réfugiés, la réinstallation des réfugiés et l’établissement des nouveaux arrivants.

Nous souhaitons une participation massive des diverses régions et nous espérons que des domaines aussi variés que les soins de santé et la justice seront représentés. La Consultation offre des possibilités en matière de développement professionnel, de réseautage et de discussions stratégiques. La participation de tous et de toutes est la bienvenue! 
 
Pour de plus amples renseignements et pour vous inscrire en ligne, consultez le site : ccrweb.ca/reunions

Prochaines rencontres

21-23 mai 2015 – Consultation du printemps du CCR, Winnipeg

27-28 août 2015 – Rencontres d’été des groupes de travail du CCR, Montréal

26-28 novembre 2015 – Consultation d’automne du CCR, Hamilton