Chronique du Conseil canadien pour les réfugiés vol. 6 no. 4, 5 juillet 2011

Version imprimable

CONTENU :

  1. Passez à l'action sur le projet de loi C-4 : la loi contre les passeurs et contre les réfugiés

  2. Exigez un traitement équitable des réfugiés africains et de leurs familles

  3. Marquez ces dates! Participez aux réunions des groupes de travail du CCR à Montréal, les 9 et 10 septembre 2011

  4. Visages du CCR : Chris Morrissey, Rainbow Refugee Committee, sur le parrainage des réfugiés LGBTQ

-----

  1. Passez à l'action sur le projet de loi C-4 : la loi contre les passeurs et contre les réfugiés

projet de loi C-4Le 16 juin 2011, le gouvernement a déposé de nouveau la Loi visant à empêcher les passeurs d’utiliser abusivement le système d’immigration canadien comme projet de loi C-4 (anciennement C-49). Malgré le titre, la plupart des dispositions du projet de loi visent les réfugiés, pas les passeurs.  Ceux et celles qui souffriront si ce projet de loi est adopté seront les personnes qui fuient la persécution, dont des enfants.

Le CCR est gravement préoccupé que de nombreuses mesures du projet de loi C-4 vont à l’encontre de nos obligations envers les réfugiés. L'adoption du projet de loi se traduirait par un traitement injuste des réfugiés au Canada.  

Joignez-vous au CCR et aux autres alliés pour faire connaître au grand public les impacts qu’aura le projet de loi C-4 sur les réfugiés au Canada.  Joignez-vous à la demande au gouvernement de retirer le projet de loi C-4 et de s’adresser au problème du passage clandestin d’une façon qui ne punit pas les réfugiés.

Consultez le site web du CCR sur le projet de loi C-4, une loi contre les passeurs et contre les réfugiés, pour plus d’informations et pour des mises-à-jour : http://ccrweb.ca/fr/c4

Des groupes et des organisations sont invités à signer une déclaration contre le projet de loi C-4: http://ccrweb.ca/fr/organisations-demandant-rejet-projet-loi-c-4

En tant qu'individu, nous vous proposons plusieurs pistes d'action.  Pour des idées, voir notre appel à l’action ‘Passez à l’action’ avec des ressources pour vous aider à contacter votre deputé-e et à sensibiliser votre communauté aux conséquences du projet de loi C-4 pour les demandeurs d’asile au Canada.

Lisez le communiqué de presse du CCR qui dénonce la réintroduction de ce projet de loi à la Chambre des communes à : http://ccrweb.ca/fr/bulletin/11/06/16

  1. Exigez un traitement équitable des réfugiés africains et de leurs familles

Catherine et MaryMalheureusement, le traitement des dossiers de réfugiés par le Canada est trop lent dans de nombreuses régions du monde, mais il est le plus lent en Afrique.

Le traitement est particulièrement lent dans les pays d’Afrique de l’Est et d’Afrique centrale qui sont couverts par le bureau canadien des visas de Nairobi.  Les réfugiés recommandés par le Haut Commissariat pour les réfugiés attendent régulièrement plus de deux ans avant d’être réinstallés par le gouvernement canadien.  La plupart des réfugiés parrainés par le secteur privé au Canada doivent attendre plus de trois ans.

Les longs retards à Nairobi font que des réfugiés vulnérables se retrouvent plus longtemps dans des situations dangereuses qu’ailleurs dans le monde. 

Joignez-vous à l’appel grandissant pour un traitement juste du gouvernement canadien envers les réfugiés africains et leurs familles.  Faites signer votre organisation cette Déclaration concernant les réfugiés africains. Les organisations sont aussi encouragées à promouvoir la déclaration et à la faire signer par d’autres groupes :

Déclaration concernant les réfugiés africains 
Nous demandons au gouvernement canadien de faire davantage pour répondre à la situation des réfugiés africains, qui sont actuellement négligés par le programme d’immigration du Canada.

Nous demandons au gouvernement canadien d’assurer un traitement équitable des réfugiés africains et de leurs familles en :

1. Réinstallant un plus grand nombre de réfugiés, par le biais tant du parrainage privé que du parrainage par le gouvernement, et en accélérant de manière significative le traitement des demandes au bureau des visas de Nairobi.
2. Accélérant significativement la réunification familiale des réfugiés au bureau des visas de Nairobi.

Si votre organisation souhaite signer la Déclaration, veuillez envoyer un courriel à nairobi@ccrweb.ca.

Pour plus d’informations par rapport aux longs délais dans le traitement des dossiers des réfugiés et de leurs familles au bureau des visas à Nairobi, voir : http://ccrweb.ca/fr/nairobi

  1. Marquez ces dates! Participez aux réunions des groupes de travail du CCR à Montréal, les 9 et 10 septembre 2011

Rencontres des groupes de travail à Toronto 2010Vous voulez collaborer aux efforts de promotion des droits des réfugiés? Vous voulez participer à des discussions approfondies sur les enjeux de l’heure affectant les réfugiés et les immigrants au Canada? Vous désirez partager de l’information et des stratégies avec d’autres provenant de partout au Canada?

Venez aux rencontres d’été des Groupes de travail à Montréal le 9 et 10 septembre 2011!

Date : 9 et 10 septembre 2011, 9h30 – 17h
Vendredi 9 septembre, 9h30 - 17h : Protection outremer et parrainage
Samedi 10 septembre, 9h30 - 17h : Protection au Canada et Immigration et établissement

Lieu : Diocèse anglican de Montréal, 1444 Union (station métro : McGill), Montréal

Qui peut assister : Tous les représentants d’ONG et autres individus intéressés.  Le CCR encourage une large participation.  Les rencontres sont fermées aux représentants des gouvernements et des médias.

Pour plus d’informations et pour une copie du dépliant, consultez le : http://ccrweb.ca/fr/reunions

  1. Visages du CCR : Chris Morrissey, Rainbow Refugee Committee, sur le parrainage des réfugiés LGBTQ

CMorrisseyAprès plusieurs années de travail dans les domaines de l'enseignement et du développement communautaire, Chris Morrissey est à la retraite, mais elle travaille sans cesse pour soutenir les réfugiés LGBTQ à Vancouver, à travers le Canada et outremer.

C’est suite à son retour du Chile en 1989 et devant l’impossibilité de parrainer sa conjointe que Chris s’est impliquée dans le travail de soutien en immigration.  Ses efforts ont mené à une contestation judiciaire des règles de parrainage qui étaient discriminatoires à l'égard de l’orientation sexuelle et à la création du Lesbian and Gay Immigration Task Force (maintenant : LEGIT Canadian Immigration for Same-sex Partners).

Grâce à leur site web, les nouvelles du travail de LEGIT se sont rapidement répandues et l’organisation a commencé à recevoir des demandes d’informations de la part des réfugiés LGBTQ au Canada et à l'étranger.  L’idée fondatrice du groupe était de s’impliquer dans le parrainage privé des réfugiés; cependant aux premières réunions il y avait plusieurs demandeurs d’asile et des individus qui souhaitaient faire une demande d’asile au Canada.  En 2000, le Rainbow Refugee Committee fut fondé, ayant comme but de soutenir les besoins particuliers de ces individus lors de réunions ouvertes et mensuelles. Lors de ces réunions, ils-elles partageaient des informations et, s’il y avait une demande, un membre du groupe accompagnait un-e autre à leur audience.  On pouvait également fournir des lettres de soutien et d’autres formes d’assistance.

L’été passé, des membres de Rainbow Refugee ont rencontré Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, et le ministre a soulevé la question du parrainage des réfugiés LGBTQ.  Organisation bénévole sans infrastructure, les membres du Rainbow Refugee ont commencé à développer un plan d’action  pour  parrainer et aider des réfugiés LGBTQ qui se trouvent outremer.  En mars 2011, Rainbow Refugee a été surpris de recevoir un appel de Citoyenneté et immigration Canada (CIC) qui proposait l’établissement d’une initiative de parrainage mixte des réfugiés.

Peu employée lors des dernières années, une initiative de parrainage mixte des réfugiés signifie que CIC fournit du soutien financier à un-e réfugié-e réinstallé-e lors de ses trois premiers mois au Canada, alors qu’un groupe partenaire fournit de l’orientation et une assistance continue à cet individu, en plus de neuf mois de soutien financier. L’accord de parrainage mixte des réfugiés entre Rainbow Refugee et CIC est un projet pilote de trois ans. Tout groupe LGBTQ au Canada peut avoir accès aux fonds du projet, mais tout groupe n’étant pas reconnu comme signataire d’entente de parrainage doit travailler en partenariat avec ce dernier à titre de groupe constitutif.  La participation des signataires d’entente de parrainage n’aura aucun impact sur la limite de parrainage qui leur est établie par CIC.  « [Le travail en partenariat avec des signataires d’entente de parrainage] nous accorde des avantages.  La plupart des signataires d’entente de parrainage ont beaucoup d’expérience dans le domaine du parrainage privé des réfugiés », dit Chris.  En plus, tout groupe constitutif doit être composé de membres des communautés LGBTQ, et d’alliés.  À Vancouver, Rainbow Refugee est un groupe constitutif qui travaille ensemble avec l’United Church of Canada – BC Refugee Working Group. « Nous espérons que plus de membres de la communauté LGBTQ apprennent du projet et répondent à celles et ceux qui sont persécuté-e-s ailleurs dans le monde », ajoute Chris.

À date, les réactions au projet pilote varient, selon Chris. « Celles et ceux d’entre nous qui travaillent déjà auprès des réfugié-e-s LGBTQ voient ce programme comme supplément à ce que nous faisons actuellement.  Cependant, nous avons des préoccupations qui touchent tou-te-s les réfugié-e-s.  »  Voici quelques exemples :

  • Des longs délais de traitement des dossiers des réfugiés, y compris des réfugiés LGBTQ, par le bureau des visas à Nairobi.
  • L'absence d'un bureau du HCR pour la réinstallation des réfugiés aux Caraïbes.  Des individus de cette région ont très peu d’endroits où fuir à l’extérieur de leur propre pays.
  • L’étiquetage des individus qui se trouvent déjà au Canada et qui font des demandes de statut de réfugié comme ‘resquilleurs’ ou ‘faux demandeurs’.
  • La lenteur de la mise en place de ce nouveau programme : plusieurs organisations LGBTQ qui travaillent auprès des réfugiés sont peu expérimentées, se fient sur des bénévoles, et manquent de ressources et d’infrastructure.
  • Un manque de connaissance parmi les membres des communautés LGBTQ du projet pilote du parrainage mixte des réfugiés.

Pour plus d’informations sur le Rainbow Refugee Committee et le projet de parrainage mixte, voir : http://www.rainbowrefugee.ca

Pour plus d’informations ou pour vous impliquer dans le projet pilote, envoyez un courriel à : sponsorship@rainbowrefugee.ca

-----

Vous cherchez d’autres moyens de rester en contact avec le CCR et les enjeux touchant les réfugiés et les immigrants? Abonnez-vous aux mises à jour du CCR sur Twitter et Facebook:

Pour joindre le CCR sur Facebook : http://facebook.com/ccrweb
Pour joindre le CCR sur Twitter : http://twitter.com/ccrweb
Pour voir des vidéos du CCR sur YouTube : http://www.youtube.com/ccrwebvideos