Nos réfugiés syriens se retrouvent face à un mur