Migrants : « Ce sont des êtres humains, ce sont des personnes qui ont peur »